Web Statistics

Fourons

  • « On n’a pas le niveau de la division »

    L’inefficacité offensive de Warsage pourrait bien coûter le maintien aux hommes de Didier Degueldre.

    6AE9170F-E0F3-4328-BC65-07FEE2FAB60F.jpegIntrinsèquement inférieur aux gros calibres de la série, le groupe de Didier Degueldre n’a pourtant jamais bu la tasse depuis son arrivée au sein de l’élite provincial en proposant un football physique basé sur une organisation déjà bien rôdée. A ce stade de la compétition et compte tenu du nombre important de descendants, un constat s’impose : Warsage devra désormais être en mesure de franchir un cap en ne se contentant pas de bousculer la concurrence mais bien en alignant une série de victoires.

    D’un article à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 24 janvier 2018.

  • Progrès en matière de dépollution des eaux usées

    C0695408-E9ED-4C92-AB6B-D5B27B8ED470.jpegVincent Cerfontaine de Fouron-le-Comte est l'un des deux lauréats du prix de la fondation Lucien de Bay; ce prix lui est décerné pour son mémoire intitulé "Sensibilisation du TiO2 à la lumière visible par dopage de composés azotés". Ce travail constitue un premier pas vers la mise au point d'un traitement chimique de dépollution des eaux usées visant à éliminer les polluants les plus résistants aux traitements "classiques" actuels.
    Vincent est un ancien élève de l'école francophone de Fourons, il a effectué ses études secondaires au Collège St-Hadelin de Visé, avant d'obtenir un 1er master en ingénieur de gestion auprès de HEC-ULg et ensuite un 2e master en nanotechnologies auprès de la faculté des sciences de l'ULg en partenariat avec l'UCL.
    Actuellement, Vincent effectue une mission de 5 mois à la Cidrerie Stassen à Aubel.

  • Chasse aux sangliers

    Le mardi 30 janvier 2018 de 9h à 13h, l'Agence du Gouvernement flamand pour la nature et la forêt organise une  chasse à courre de sangliers dans la partie nord de la réserve forestière Veursbos-Bois rouge-Vossenaarde.

    Les participants à cette lutte sont tous membres de l'Agence. Les chasseurs locaux sont invités à poster dans les zones de chasse adjacentes pour intercepter les sangliers en fuite.

    Bien que la zone concernée soit une réserve forestière et donc non accessible au public, des panneaux d'avertissement seront affichés sur tous les sentiers en bordure de forêt un jour à l'avance. Là où la N648 «Forêt Rouge» croise la forêt, des panneaux d'avertissement pour les automobilistes seront placés des deux côtés de la route. (Les directions de tir sont, cependant, détournées de la route, donc seulement le jeu traversant représente un risque possible.)

    Le bois de Veurs est interdit au public ce jour là.

    Cette chasse à courre fait partie de la politique générale de l'Agence visant à maîtriser la population de sangliers et à prévenir les dommages excessifs aux cultures et aux jardins.

    (Communiqué de la Police des Fourons)

  • Visé recolle à Stockay en tête du classement

    Les spectateurs ont répondu présent pour l’affiche de week-end en province de Liège. Plus de 500 personnes s’étaient donné rendez-vous pour assister au derby de la Basse-Meuse entre Herstal et l’URSL Visé. Au terme d’un très bon match de football, ce sont les Visétois qui se sont imposés. Grâce à cette victoire importante et la défaite de Stockay à Aische samedi soir (3-2), les Mosans rejoignent les Stockalis en tête mais avec une victoire de moins.

    Un article à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 22 janvier 2018

  • Récolte de vivres pour la Croix Rouge en décembre 2017 à l’école francophone des Fourons

    Pour cette fin d’année 2017 , les élèves du premier cycle avaient décidé de poser un geste solidaire envers les personnes moins gâtées durant ces semaines de fêtes… Aidés de leur maîtresse, ils ont créé puis posé des affiches dans l’école afin d’annoncer leur récolte de vivres. Très vite, ils ont été entendus et la contagion de la générosité n’a pas traîné ! Ils ont pu remplir un grand coffre de nourriture qui a été déposé au centre de la Croix Rouge de Herve. Ce colis a pu aider 30 familles de la région. Merci aux enfants et à tous ceux qui ont été touchés par ce problème de précarité dans notre pays aussi !

    Les amis de première, deuxième années et madame Geneviève