Web Statistics

Aide sociale

  • L’accueil de migrants mal vu par des Visétois

    Visé va accueillir 22 réfugiés. Ils seront logés dans le centre social de Lixhe et trois logements de l’ancienne gendarmerie de Visé. Ces arrivées devraient se faire entre la fin avril et le mois de juin. Et pour que cette venue se passe dans de bonnes conditions, les autorités organisaient, jeudi, une réunion d’informations. Entre 80 et 100 Capture d’écran 2016-03-19 à 07.41.49.pngpersonnes y ont participé, pas toujours dans le calme. Selon nos informations, une dizaine de personnes étaient clairement opposées à leur venue et ont parfois fait preuve d’une certaine agressivité. « On nous a demandé si les réfugiés pourraient se promener en liberté. Certains ont dit qu’ils viendraient voler chez eux... Et il y a aussi eu des propos démontrant une peur dérai- sonnable de l’islam », déplore Patrick Willems, échevin de la Citoyenneté. « Mais heureusement, tout le monde n’était pas comme ça. Il y a une bonne moitié de sceptiques paisibles et une quarantaine de personnes sont venues s’inscrire pour proposer leur aide ». Mais preuve que le sujet suscite les passions, un groupe Facebook a même été créé, « NON aux réfugiés à Lixhe et Visé ». Hier, il comptait 559 membres. Un chiffre qu’il faut relativiser puisque les personnes qui s’y trouvent n’habitent pas toute Visé et peuvent aussi avoir été ajoutées sans même s’en rendre compte par d’autres membres. « Je peux comprendre les inquiétudes, mais je veux rappeler qu’à la fin des années 90 début 2000, nous avons dû accueillir entre 140 et 200 personnes venant de l’ex-Yougoslavie. Et tout s’était très bien passé. De plus, un encadrement de ces réfugiés va être mis en place avec des cours d’intégration. S’ils ne respectent pas les règles, ils risquent de devoir quitter leur logement dans les deux jours ». 

    AURÉLIE DRION dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 18 mars 2016

  • Réunion du conseil de l'aide sociale des Fourons

    Le conseil de l'aide sociale des Fourons se réunira, en séance publique, le  mardi 25 août à 20 heures dans la salle du conseil communal.

    Il approuvera les comptes de l'année 2014, et il modifiera aussi sa garantie locative. En effet, depuis le 1er juillet 2015, il n'est plus possible de souscrire une garantie locative limitée aux dommages locatifs parce que les juges ordonnent dans la pratique l'exonération de la garantie pour tous les montants dus, sans tenir compte du contrat existant. Le conseil est donc amené à donner son accord aux nouvelles conditions proposées par la Banque Belfius.

    Après avoir entendu des communications du président, le conseil examinera aussi le fonctionnement du service de nettoyage qui met actuellement 6 personnes au travail et qui est très déficitaire. On lui demandera de charger la secrétaire d'examiner les possibilités d'avenir pour ce service.

    Ensuite, il sera question d'Initiatives Locales d'Accueil (ILA). FEDASIL a modifié ses conditions et à la suite de cela, pas mal de C.P.A.S. auraient déjà fort réduit le nombre d'habitations "ILA". Une évaluation a été faite des frais et des bénéfices des habitations ILA aux Fourons. Le conseil est appelé à en prendre connaissance.

    La première conséquence sera sans doute l'arrêt du bail pour une habitation ILA à Schophem. 

    Pour finir, le conseil prendra connaissance des décisions de son bureau permanent en juin, juillet et août 2015.

  • Réunion du conseil de l'aide sociale des Fourons

    Le conseil de l'aide sociale des Fourons se réunira en séance publique à la maison communale de Fouron-le-Comte le mardi 16 décembre à 20 heures.

    Deux gros points sont inscrits à son ordre du jour:

    - une adaptation du plan pluriannuel pour la période 2014 - 2019

    - le budget 2015.

  • Réunion publique de Conseil de l'Aide sociale le mercredi 25 juin à 20h30

    Jour inhabituel pour une réunion du conseil de l'aide sociale, mais il faut parfois trouver une date pour que la majorité soit en nombre?

    Le premier point qui est à l'ordre du jour est d'ailleurs un point pour lequel l'absence d'un membre de la majorité a mis celle-ci en panne lors d'une réunion précédente. Alors que le bourgmestre avait donné l'ordre impératif de voter la suppression des subventions aux groupes politiques, la majorité Voerbelangen n'avait pas pu arriver à ses fins et, par parité de voix, le point avait été rejeté. Tout ça parce que Rik Tomsin était absent.

    Le deuxième point concerne l'approbation des comptes de l'année 2013, tandis que le troisième permet aux conseillers de prendre connaissance du courrier qui a été adressé au président et aux membres du conseil.

    Pour la suite de la soirée, le conseil se réunira en huis clos pour examiner les demandes d'aide ou ratifier les aides accordées par le bureau permanent.

  • Réunion publique du conseil de l'aide sociale le 29 avril à 20h30

    Le public ne le sait pas assez, mais les réunions du conseil de l'aide sociale sont publiques, comme celles du conseil communal, sauf lorsqu'il s'agit de l'examen de dossiers personnels, comme les demandes d'aide.

    Au cours de sa réunion de mardi prochain, le conseil de l'aide sociale abordera les sujets suivants:

    1. Rapport annuel du service de médiation de dettes. L'approbation de ce rapport est une des conditions pour la reconnaissance du service.
    2. Prise de connaissance du deuxième rapport concernant le contrôle interne. Le secrétaire doit présenter annuellement un rapport basé sur son système de contrôle interne.
    3. Suppression des subventions accordées aux groupes politiques. Le bourgmestre l'avait annoncé au conseil communal du 27 mars 2014 (point n° 4).

      HMV.jpg

      N'osant rien refuser à son bourgmestre, le président du C.P.A.S. s'empresse évidemment de faire adopter la même mesure par le conseil de l'aide sociale.
    4. Délégation de signature du gestionnaire financier. La même décision sera prise par le conseil communal ce jeudi 24 avril 2014 (point n° 4).
    5. Adaptation du règlement de travail.
    6. Adaptation du statut du personnel du C.P.A.S. Cette adaptation a aussi été votée par le conseil communal le 27 mars dernier. Plus sage, le président du C.P.A.S. (ou son secrétaire) a attendu les instructions de l'Agence flamande pour les Affaires intérieures du 7 avril 2014 pour soumettre les modifications au conseil de l'aide sociale.
    7. Mise au travail sur base de l'article 60 § 7 de la loi organique. Cette mise au travail doit être considérée comme une aide matérielle et elle est exclue du statut du personnel du C.P.A.S. Un règlement doit donc être adopté.
    8. Correspondance. Voilà un point qui n'apparaît jamais à l'ordre du jour du conseil communal des Fourons, alors qu'il y a sans doute des citoyens qui adressent du courrier à l'ensemble du conseil communal. Le président du C.P.A.S. se distingue (positivement!) sur ce point de son mentor.
    9. En séance à huis clos, le conseil de l'aide sociale traitera des demandes d'aides et des décisions prises par son bureau permanent.