Web Statistics

  • La guerre aux blaireaux et aux sangliers?

    IMG_0036.jpg

    A la suite de cet article paru dans "La Meuse" du 29 janvier 2012, j'ai interrogé Armel Wynants qui est, à la fois, chasseur et observateur très averti de la politique menée par la Flandre.

    Je sais que les fermiers se plaignent chez nous des dégâts causés par les sangliers. Qu'en est-il des blaireaux chez nous?

    Chez nous aussi, les agriculteurs subissent surtout des dégâts de blaireaux dans leurs maïs, où ils sont souvent confondus avec ceux causés par les sangliers. 
    Il est tout à fait inimaginable que les autorités flamandes accordent un jour des dérogations permettant de réguler les blaireaux par les agriculteurs ou chasseurs.
    Il ne faut pas oublier que, pour toute la Flandre, on ne compte que quelques centaines de blaireaux, uniquement à l'extrême est. En fait, il n'y en a pratiquement nulle part ailleurs qu'à Fourons, où on les estime à +/- 400 (il en resterait aussi quelques uns du côté de Kanne).


    Conclusion: Fourons sert donc une fois de plus de "réserve indienne" pour toute la Flandre et le blaireau y est déclaré totalement intouchable. Bien sûr, même lorsqu'il y en aura 40.000 sur le territoire de Fourons, il n'y en aura toujours pas à Bachten de Kupe, ni ailleurs en Flandre, et il ne sera jamais question d'en prélever à Fourons pour les lâcher ailleurs en Flandre, parce qu'il n'y existe pratiquement pas de biotopes appropriés. Mais les autorités flamandes sont totalement insensibles à ce genre d'argument.

    Lire la suite

  • Francophones fouronnais confortés par la Commission permanente de Contrôle linguistique

    Malgré le fait qu'elle n'émet que des avis, la Commission permanente de Contrôle linguistique (C.P.C.L.) reste le seul organe créé par la législation linguistique dont la mission est de surveiller l'application de cette législation linguistique (art. 60 des lois linguistiques coordonnées). Même si certains hommes politiques flamingants (comme Huub Broers) contestent la portée des avis de la C.P.C.L., ils la citent parfois assez paradoxalement quand elle prend des positions qui leur conviennent. La NVA et Bart De Wever l'ont fait régulièrement.

    La C.P.C.L. vient de publier 4 avis qui confortent les Francophones des Fourons.

    Lire la suite

  • Les populations du Jura et du Jura bernois voteront cette année sur la création d’un nouveau canton.

    Berne.jpg

    Lundi, les députés du Grand Conseil bernois ont donné leur feu vert à la révision de la loi sur le statut particulier, ouvrant la voie à un vote cette année sur la création d’un nouveau canton formé du Jura et du Jura bernois. 

    Les populations du Jura et du Jura bernois voteront cette année sur la création d’un nouveau canton. C’est historique : le Grand Conseil bernois a accepté lundi après-midi par 94 voix contre 51 et 8 abstentions la révision de la Loi sur le statut particulier dans la version proposée par le Conseil-exécutif. La majorité s’est prononcée en faveur du vote communaliste. Mais ce fut de justesse. Elle a rejeté un amendement de la commission par 78 voix contre 74 et la motion Blanchard/Hadorn par 77 voix contre 72. Ces deux objets voulaient empêcher la tenue de votes communalistes dans un deuxième temps.

    Lire la suite

  • Histoire d'eau

    Un nouvel interlocuteur pour l'eau: la VMW devient "De Watergroep"

    L'histoire de la distribution d'eau d'eau remonte au XVIIème et au XVIIIème siècles, lorsque le typhus et le choléra faisaient des milliers de morts dans nos villes.

    20110906_011,-37721,-Meulenberg-sn.jpgLe régime français a imposé aux communes de prendre des mesures pour prévenir les épidémies et les maladies animales. La loi communale de 1836 attribuait cette responsabilité aux communes.

    Cela restait cependant lettre morte un peu partout. Bruxelles (1858), Liège (1853), Verviers (1878) firent les premiers pas. L'autorité permit aux communes de créer des intercommunales pour la distribution de l'eau à partir de 1907.


    Six ans plus tard, constatant que le résultat espéré n'était pas atteint, une loi créa la Société Nationale des Distributions d'Eau.

    Au début de la Seconde guerre mondiale, 180 communes étaient affiliées à la SNDE. En 1950, elles étaient 293 qui desservaient 1,2 millions d'habitants. En 1970, la SNDE avait 3,8 millions de clients, principalement dans les communes rurales et dans les petites villes qui n'avaient pas les possibilités financières d'organiser elles-mêmes un réseau de distribution hygiénique.

    Fouron-le-Comte (et Fouron-Saint-Martin) avaient construit un réseau au départ du Berg, mettant des pompes à la disposition du public. Voici celle qui existe encore à Meulenberg (Fouron-le-Comte).


    Lire la suite

  • Concert de la Royale Fanfare de Sippenaeken

    Huberte Gerrekens, notre concitoyenne qui habite à Nurop,
    G_20120714_008.jpgdirigera samedi
    prochain, le 2 février, le concert de la Royale Fanfare de Sippenaeken. Ce concert aura lieu en l'église de Sippenaeken à partir de 20 heures.

    Huberte Gerrekens a repris la direction de la Royale Harmonie de Moresnet et de la Royale Fanfare de Sippenaeken tout en enseignant le solfège, le tuba et le chant d'ensemble à l'Académie de musique de Welkenraedt. On sait également que depuis juin 2004, elle dirige le choeur Aquar'Elles.

    Active dans la vie comme dans la musique, elle obtiendra un premier prix en 2005 au Conservatoire de Maastricht après un perfectionnement au tuba basse.

    Le programme et d'autres informations sont à lire sur le blog de Plombières.