• Décès de Madame Julia LEJEUNE, veuve de Joseph SCHILLINGS

    La famille annonce le décès de Madame Julia LEJEUNE, veuve de Joseph SCHILLINGS, née à Warsage le 16 septembre 1924 et décédée ce 28 avril 2016 à Blegny.
    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière de Warsage. sera célébrée en l'église Saint-Pierre de Warsage, le mardi 3 mai 2016, à 10 heures 30.
    La défunte repose au funérarium RION. rue Craesborn. 10 à Warsage. où la famille reçoit les visites, de 16 heures à 19 heures.
    Veillée de prières à l'église Saint-Pierre le lundi 2 mai. à 19 heures 30.

  • Manifestation contre Tihange

    Le Milieu Front Eijsden annonce une manifestation contre les centrales nucléaires belges le 22 mai prochain à Maestricht.

  • Thibault Dely veut une étape sur le Tour de la Basse Meuse

    Le Tour de la Basse-Meuse passera à Mouland et Fouron-le-Comte ce samedi 30 avril vers 15 heures 30.

    La liesse des classiques printanières a délaissé le pays de Liège, où le peloton de Débutants se mesurera ce week-end sur les routes du Tour de la Basse Meuse. Ultime rendez-vous avant le Championnat provincial à Engis pour l’Awansois Thibault Dely.

  • Droits de l’homme: Plusieurs ONG soutiennent les revendications des francophones de Flandre

    La Coalition des associations francophones de Flandre (CAFF) (1), représentée par Georges Clerfayt (ADHUM), Michel Dandoy (ACD), Edgar Fonck (APFF) et Eric Libert (ADHUM) a participé, ce mercredi, au débriefing de la société civile organisé par les Affaires étrangères suite au deuxième Examen périodique universel (EPU) de la Belgique devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

    La Belgique voudrait-elle "jouer la montre" sur les recommandations déposées en janvier dernier par la Suisse et par la Hongrie de ratifier la Convention-cadre pour la protection des minorités nationales, en tentant de reporter les débats au prochain EPU de notre pays, soit en 2021? La réponse à cette question brûlante sera donnée à l’ONU en juin. Toutefois les représentants des francophones de Flandre ont déjà obtenu l’appui de plusieurs ONG sur les thèmes qu’ils défendent: la protection des minorités nationales, la lutte contre les discriminations, la création d’un Institut national des droits de l’homme (INDH) et la participation de la société civile.

    Dans son intervention, la Ligue des droits de l’homme a qualifié la non-ratification de la Convention-cadre pour la protection des minorités nationales de "caillou dans le soulier de la Belgique qui nous poursuit depuis des années et des années". Et d’affirmer: "Il est temps que notre pays s’efforce d’enlever ce caillou. (…) Il n’y a pas de raison que notre pays soit exempté de ratifier une convention qui a pas mal de mérites".

    La Ligue des droits de l’homme a aussi préconisé la ratification du Protocole n°12 à la Convention européenne des droits de l’homme, tout comme Amnesty international. Rappelons que le Protocole n°12 interdit toute forme de discrimination et ce compris les discriminations basées sur la langue.

    Large appel, également, de la société civile concernant la création d’un Institut national des droits de l’homme (INDH). La société civile regrette que les dernières consultations sur la question datent de juin 2015. Les représentants des francophones de Flandre ont, pour leur part, demandé formellement de pouvoir participer aux réunions relatives à l’INDH, en plaidant avec force pour que soit inclus le chapitre des discriminations linguistiques.

    De l’ensemble des discussions, il ressort, de la part des autorités, la volonté de développer les contacts avec la société civile. Et même si l’on peut regretter que des groupes de travail concernant les différents thèmes qui ont fait l’objet de recommandations lors de l’EPU n’aient pas encore été réunis, les autorités ont affirmé que les portes étaient ouvertes pour discuter.


    (1) La Coalition des associations francophones de Flandre (CAFF) regroupe l'Action Fouronnaise, l'Association culturelle de Dilbeek (ACD), l'Association de Promotion des Droits Humains et des Minorités (ADHUM), l'Association francophone de Leeuw-Saint-Pierre, l'Association pour la Promotion de la Francophonie en Flandre (APFF) et Citoyens de Zaventem.

  • L'école francophone à la journée sportive

    Défi 10-12 : journée sportive

    Les élèves de 5° et 6° années de l’école francophone de Fouron-Saint-Martin ont participé à la journée sportive "Défi 10-12" organisée par L'Adeps. Les épreuves se sont déroulées à la Fraineuse à Spa, ce jeudi 14 avril. Outre l’aspect sportif, cette journée a été enrichissante sur le plan de la formation géographique. En effet, les enfants ont été amenés à s’orienter avec comme seul support une carte d’état major.
    Félicitations aux élèves pour leur participation.

    Liliane Herens

    image.jpeg

    image.jpeg

    Lire la suite