Web Statistics

  • Un relent communautaire ?

    Nous l’évoquions il y a deux semaines. Des recours ont été introduits contre le permis unique octroyé récemment à Elicio pour l’installation de neuf éoliennes sur les hauteurs de Wonck, à la limite avec la commune flamande de Riemst. Ces recours ont été introduits par l’administration communale de Riemst, la Province du Limbourg, le ministère flamand de l’Environnement, la Province du Limbourg (Pays-Bas), le ministère du Milieu et des Infrastructures des Pays-Bas et une dizaine d’habitants de Riemst. Les Pays-Bas estiment ainsi que les hauteurs des turbines pourraient poser des problèmes aux avions en approche de l’aéroport de Maastricht. Quant aux autorités flamandes, elles reprochent à ces éoliennes d’être trop proches de nombreuses colonies de chauves-souris et craignent un impact visuel et des nuisances sonores.

    Mais si Josly Piette, bourgmestre de Bassenge, peut encore comprendre les arguments des Pays-Bas, ceux de Riemst ne passent pas ! « Il faut quand même savoir que depuis quelque temps, des éoliennes ont été installées à Riemst sans que ça n’ait posé le moindre problème. Bizarrement, là ils ne les entendent même pas. Et là, visuellement, il n’y a aucun souci alors qu’on les voit quand même de loin ! Il faut aussi savoir que pour ces éoliennes, qui sont elles aussi situées à la frontière avec Bassenge, on n’a même pas été consultés lors de l’enquête publique, parce que la Région flamande n’a pas prévu cela dans la procédure ».

    Et si Josly Piette ne va pas jusqu’à évoquer des recours à relents communautaires, il a quand même bien du mal à comprendre la différence de traitement faite aux éoliennes par les Flamands, suivant qu’elles sont implantées de l’un ou l’autre côté de la frontière.

    A.D. dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 31 décembre 2016

  • Dernier conseil communal de l'année

    La commune des Fourons est reconnue comme commune de patrimoine immobilier (exemple de patrimoine classé).

    Le conseil communal s'est réuni brièvement (30 minutes) ce jeudi 29 décembre pour sa dernière séance de l'année.

    Comme les conseillers communaux n'avaient pas envoyé de questions au collège, ils ont pu directement s'occuper de la Fabrique d'église de Fouron-le-Comte qui sollicite un subside exceptionnel pour la rénovation urgente et nécessaire du toit de son presbytère. La subvention a été votée par une large majorité de 14 oui et un contre.

    Le plan pluriannuel du C.P.A.S. a été approuvé à l'unanimité, malgré une bizarrerie dans les prévisions des interventions communales pour les prochaines années: 

    20161229_217 copie - copie.jpg

    Le bourgmestre est heureux d'annoncer que le budget 2017 de la commune a déjà été approuvé par le Gouverneur du Limbourg. Un budget approuvé avant le début de l'exercice est en effet assez exceptionnel.

    Puisque la commune des Fourons a été reconnue comme commune de patrimoine immobilier, elle doit notamment créer un conseil du patrimoine immobilier. Par 10 voix contre 5, les statuts sont approuvés.

    La commune de Hoeselt adhère à l'intercommunale du patrimoine immobilier de la Hesbaye orientale. Il faut donc modifier les statuts de cette intercommunale et José Smeets en profite pour demander, sans obtenir de réponse précise, pourquoi les membres de l'opposition de certaines communes y sont délégués au conseil d'administration, au contraire des Fourons qui sont représentés par le seul bourgmestre.

    Pour s'adapter à l'évolution de la législation flamande, l'administration communale devra avoir dans ses rangs à partir du 23 février 2017 un fonctionnaire de l'environnement. Grâce aux mesures transitoires du décret, le fonctionnaire de l'urbanisme, M. Roland Vanmuysen, devient automatiquement le fonctionnaire communal de l'environnement. Comme il est placé sous les ordres de Mme Judith Voets, chef de service et fonctionnaire dirigeant, le conseil communal décide, par bulletins secrets (11 oui, 3 non et 1 abstention) que Mme Judith Voets portera également ce nouveau titre. A partir du 23 février 2017, il y aura ainsi un permis unique pour l'urbanisme et l'environnement et les deux fonctionnaires étudieront les dossiers en toute indépendance et neutralité, dit le décret.

    Par majorité contre opposition, le budget de la police pour 2017 a été adopté. Une intervention communale de 240.000 € y est prévue (là où Aubel paie plus de 400.000 € à la zone du Pays de Herve). Le total des dépenses de la zone de police des Fourons s'élève à 2.152.283 €. Elle bénéficie apparemment d'un traitement très favorable dû à son statut de commune à facilités et n'aurait aucun intérêt à fusionner avec d'autres zones du Limbourg.

     

     

  • Un aveu tardif

    Au cours du conseil communal d'hier soir, le bourgmestre a fait un aveu qui contredit complètement ce qu'il proclamait en novembre 2014.

    Pour la rénovation du toit du presbytère de Fouron-le-Comte qui coûtera 61.217,60 €, la Fabrique d'église Saint-Lambert demande une subvention communale de 36.730,56 €.

    José Smeets en a profité pour faire remarquer que cette Fabrique d'église avait sans doute utilisé son capital disponible pour construire une nouvelle salle et que maintenant elle sollicitait la commune. Et voilà que Huub Broers vient dire, alors qu'il affirmait en novembre 2014 que "cette salle était indépendante de la Fabrique d'église", que la Fabrique d'église a construit la salle en se servant d'un emprunt (garanti par la commune), mais que tout cela restait en dehors des financements communaux (?).

    La Fabrique d'église était donc bien le maître d'ouvrage et, à ce titre, la salle doit donc aussi porter le nom de "salle paroissiale".

  • Décès de Monsieur Albert ZEEVAERT, veuf de Madame Annie SCHILLINGS

    La famille annonce le décès de Monsieur Albert ZEEVAERT, veuf de Madame Annie SCHILLINGS, né à Fouron-Saint-Martin le 21 octobre 1935 et décédé à Mouland le 29 décembre 2016.
    La liturgie des funérailles avec eucharistie, suivie de l’inhumation au cimetière de Fouron-Saint-Martin aura lieu en l'église de Fouron-Saint-Martin le mercredi 4 janvier 2017 à 10 heures 30.

    Le défunt repose au funérarium Massin, Rue des Carmes 23 à Visé où la famille sera présente à partir de dimanche 1 janvier de 17 à 19 heures.
    La veillée de prières aura lieu au funérarium le mardi 3 janvier à 18H30.

    Faire-part

  • Il faudra trois semaines pour juger Troiano

    Capture d’écran 2016-12-26 à 07.54.30.pngLe procès d’Amedeo Troiano, accusé d’avoir exécuté Benoît Philippens (36), Carol Haid (38), et Esteban (9), le filleul de cette dernière, vient d’être « organisé » à l’occasion de l’audience préliminaire à la cour d’assises de Liège. Quelques témoins supplémentaires ont été demandés, tant du côté du ministère public que de la défense. Trois bonnes semaines seront nécessaires pour examiner ce dossier à partir du 6 février.

    Le 18 avril 2014 en fin de soirée, Carol et Benoît, un couple de banquiers visétois, rentraient chez eux en compagnie d’Esteban, qui avait insisté pour aller dormir chez sa marraine après avoir mangé avec eux au restaurant. Mais un homme avait surgi des buissons et avait tiré sept fois, ne leur laissant aucune chance : trois balles avaient atteint le banquier, dont une dans le cœur et une autre dans la nuque, trois autres avaient touché son épouse dans le dos, et la dernière avait visé Estéban en pleine tête. Les enquêteurs avaient d’abord pensé à une balle perdue, mais la balistique avait révélé que ce petit blondinet originaire de Dolhain avait été froidement exécuté. Pour ne laisser aucun témoin…

    Lire la suite