Web Statistics

Un train Bruxelles-Visé déplacé de 87 minutes

Dès ce 11 décembre, le train de point P 8444 de 16h21 qui va de Bruxelles à Visé en passant par Ans, Liège et Capture d’écran 2017-12-05 à 07.56.11.pngBressoux sera déplacé de 87 minutes par la SNCB. Ce déplacement est dû à l’attribution prioritaire des horaires aux trains internationaux. Il s’agit ici d’un train rapide de la Deutsche Bahn (le chemin de fer allemand) qui relie Bruxelles à Francfort. L’entreprise allemande dit n’avoir aucune influence sur les horaires à Bruxelles, ce qui n’est pas le cas. C’est sa décision de retarder la venue de son train qui entraîne ces différents aménagements.

L’asbl Navetteurs.be, composée de voyageurs, a rencontré la SNCB à trois reprises mais ne s’est pas sentie écoutée. Le groupe avance qu’un arrêt supplémentaire du train Courtrai-Welkenraedt à Ans permettrait une correspondance jusqu’aux Guillemins, ce que le chemin de fer belge ne fera pas. La seule proposition de la SNCB a été refusée par le groupe car elle pénaliserait les voyageurs de Bressoux et Visé. « Près de 400 voyageurs seront impactés par cette décision et subiront, en moyenne, des retards entre 17 et 30 minutes. Ils devront soit prendre le train direct suivant, celui de 16h48, soit un autre qui fait un détour par Louvain et s’arrête aux Guillemins, ce qui pénalise les Ansois. C’est pour cela qu’on met une action en place ce jeudi 7 décembre. Nous nous rendrons au départ du train à 16h21 à Bruxelles-Midi pour y recueillir des signatures et témoignages d’utilisateurs afin de les déposer devant l’administratrice déléguée de la SNCB », nous dit Gianni Tabbone, porte-parole de Navetteurs.be. Un bonbon sera aussi distribué à chaque voyageur accompagné du texte « Mordez sur votre chique #plandetransport2017 ».

MAXIME CLÉMENT dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 5 décembre 2017

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel