Web Statistics

  • Le 71 spécial Dalhem diffusé sur écran géant

    Le grand jour est enfin arrivé. Enfin, en espérant qu’une personnalité ne nous quitte pas d’ici ce mercredi soir… En effet, l’émission 71 spéciale Dalhem devait être diffusée sur RTL-TVI le 6 décembre dernier. Le hic, c’est que Johnny Hallyday est décédé ce jour-là, ce qui a poussé la chaîne télévisée à modifier ses programmes et à déprogrammer ce jeu animé par Jean-Michel Zecca.

    L’émission 71 spéciale Dalhem sera finalement diffusée ce mercredi 31 janvier à partir de 18h30. À cette occasion, un écran géant installé à la salle « l’Alliance » à Warsage permettra à tous les Dalhemois de se réunir afin de voir si leur bourgmestre Arnaud Dewez est parvenu à battre 70 citoyens sur le plateau télévisé du jeu 71. -

    YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 31 janvier 2018

  • Trois candidats à la succession de Marcel Neven à Visé

    Ce samedi midi, on connaîtra le nom de la tête de liste du MR visétois pour les élections communales d’octobre : Dessart, Malmendier ou Kariger.

    (Un article de Marc GERARDY à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 31 janvier 2018)

  • L’APFF appelle à désigner UNIA comme organe compétent

    Alors que le rapport d’évaluation des lois antidiscrimination de 2007 est examiné en Commission Justice et Santé de la Chambre et que le Centre interfédéral pour l’égalité des chances, UNIA, sera auditionné ce mercredi 31 janvier, l’Association pour la promotion de
    la francophonie en Flandre (APFF) rappelle les engagements pris par la Belgique en matière de lutte contre les discriminations.

    Qui dit lutte contre les discriminations, dit aussi lutte contre les discriminations linguistiques, n’en déplaise aux nationalistes flamands de la N-VA qui ne veulent pas entendre parler de minorité francophone sur leur territoire ni de discriminations linguistiques.

    Lors du deuxième Examen périodique universel (EPU) de notre pays, à l’ONU à Genève en 2016,
    le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, a précisé que "la lutte contre toutes les formes de discrimination était au cœur des préoccupations de la Belgique".

    La Belgique a également accepté une série de recommandations formulées par différents pays telles que celles de "poursuivre les efforts fait pour lutter contre la discrimination et soutenir les efforts d’intégration des membres des minorités" (Etats-Unis), "accélérer et renforcer les mesures législatives (…) pour lutter contre la discrimination sous toutes ses formes" (Djibouti), "renforcer et faire appliquer la législation relative à la lutte contre toutes les formes de discrimination" (Liban).

    Le principe de l’EPU veut que les recommandations acceptées et les engagements volontaires pris
    par les Etats soient mis en œuvre d’ici l’EPU suivant. En l’occurrence, pour ce qui est de la Belgique, d’ici début 2021.

    Dans ce cadre, notre pays ne peut ignorer les conclusions des experts du rapport d’évaluation des lois antidiscrimination de 2007 présidés par Françoise Tulkens qui pointent du doigt l'absence d'organe compétent pour traiter des discriminations linguistiques. Que les nationalistes flamands le veulent ou non, la Belgique devra désigner l’organe compétent pour les discriminations fondées sur la langue comme le prévoit la loi.

    Il est indispensable, selon l’APFF, qu’UNIA soit désigné pour traiter des discriminations linguistiques AVANT la création du futur Institut national des droits de l'homme (INDH) que la Belgique s'est engagée à mettre sur pied d'ici la fin de l'actuelle législature, en 2019. Soulignons qu’UNIA se dit prêt à accepter cette mission supplémentaire.

    En effet, nous n’avons pas été convaincus par les explications du ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V), en réponse à une question orale d'Olivier Maingain (Défi) sur "la protection des droits linguistiques dans le cadre du futur institut national des droits de l'homme" (n° 14951).

    Lorsque le président de Défi a demandé au ministre de la Justice: "Quelles garanties pouvez-vous donner quant à la prise en considération de la problématique de la lutte contre les discriminations fondées sur la langue?", ce dernier lui a répondu: "Le mandat du futur mécanisme national des droits de l'homme doit pouvoir couvrir, en principe, toutes les questions relatives aux droits de l'homme, en ce compris toutes les formes de discrimination." Et d'ajouter: "Conformément aux Principes de Paris, le point de départ est que le nouveau mécanisme exercera une compétence résiduelle s'agissant des mandats et activités non couverts à ce jour en Belgique. Cependant, il appartiendra au mécanisme lui-même de déterminer ses activités et domaines prioritaires."

    A la lumière des explications fournies par le ministre de la Justice, rien ne garantit que la lutte contre les discriminations linguistiques sera prise en charge par le futur INDH.

    Priorité donc à la désignation d’UNIA comme organe compétent.

  • La police communique

    Ce vendredi 26 janvier, la police de Fourons a effectué des contrôles de vitesse à quatre endroits sur son territoire. Sur les 472 véhicules contrôlés, 36 (7,62%) ont roulé plus vite que la vitesse maximale (50) + marge de correction. Sur les réseaux sociaux, c'est à la fois positif et négatif. En tout cas nous allons continuer les contrôles de vitesse pour le bénéfice de la sécurité de tous.

    Ce samedi 27/01, la police de Fourons a soumis 32 conducteurs à un test d'haleine. Ils étaient tous négatifs; félicitations! Nous continuerons également à faire des contrôles d'alcool régulièrement. Le contrôle d'autres drogues dans la circulation par des tests de salive sera également intensifié. Encore une fois en faveur de la sécurité de tous.

  • Nombreux véhicules militaires entre Rémersdael et Lontzen

    Ce samedi 40 véhicules militaires alliés de la seconde guerre mondiale défileront dans le centre de Lontzen. Organisée par l’ASBL Indian Head, cette parade rassemble de nombreux collectionneurs de véhicule et du matériel militaire allié. La colonne s’arrêtera entre 12h et 14h dans le centre de Lontzen. Une belle occasion pour les curieux de voir les véhicules de près.

    Comme les collectionneurs d’Indian Head logent au Castel Notre-Dame à Rémersdael, les véhicules emprunteront notamment les routes entre Rémersdael et Lontzen.