La clinique de Hermalle teste un nouveau type de station d’épuration

Les études le démontrent, nos eaux sont polluées par les produits pharmaceutiques. Ceux-ci, qui se retrouvent dans les eaux usées, ne sont pas traités dans les stations d’épurations et sont donc rejetés dans nos cours d’eau. Et si les conséquences sur l’environnement sont mal connues, on constate déjà certains impacts sur les poissons. Mais à la Clinique Notre-Dame de Hermalle, le test d’un nouveau type de station d’épuration pourrait révolutionner le traitement de ces eaux usées.

Un article d'AURÉLIE DRION à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 6 avril 2018

Les commentaires sont fermés.