Pas de train pour les Hollandais

Incroyable mais vrai !

Les coureurs à pied hollandais qui souhaitaient aller courir le 20e marathon de la Meuse au départ de Visé ce dimanche matin n’ont pas pu se rendre en train dans la cité de l’Oie, comme ils en avaient pris l’habitude ces dernières années.

En cause, une réfection des voies entre Maastricht et la frontière belge justement ce dimanche ! Heureusement pour certains, la compagnie des chemins de fer hollandais avait prévu des navettes de bus entre les deux villes.

Oui mais voilà, ces bus ne pouvaient accéder comme d’habitude au centre de Visé puisqu’il était totalement fermé à la circulation dès 8h du matin...

Et ce pour le parcours du marathon qui démarrait de l’avenue Albert Premier en passant par l’avenue du Pont puis en repassant par les Remparts des Arbalétriers et la place Reine Astrid, sans oublier la rue du Collège réservée aux inscriptions et au ravitaillement pour la fin de toutes les courses qui étaient organisées ce dimanche.

Car en plus du marathon, certains coureurs hollandais ont participé au semi-marathon (21 km), aux cinq et neuf km et même aux mille mètres pour les enfants.

Plusieurs athlètes ont donc décidé de prendre leur voiture, ce qui a engorgé davantage les alentours du centre de Visé alors que l’on prône sans cesse la mobilité et l’utilisation des transports en commun. La communication est donc à revoir.

MARC GÉRARDY dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 15 mai 2018.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel