L'égalité pour tous, même au cimetière

Madame est décédée en 1977 et son mari a pris une concession. A l'époque, c'était probablement une concession de 50 ans.

Monsieur décède en 2005 et il est enterré avec son épouse.

En 2017, la famille trouve un avis sur la tombe: la concession est terminée. Sans réaction dans l'année, la tombe sera enlevée.

La famille se rend à l'administration communale pour renouveler la concession. Surprise, la date prise en considération pour le début de la nouvelle concession est la date de décès de Monsieur, soit 2005. La nouvelle Benoit 20180819_041 copie.JPGconcession de 20 ans sera donc déjà à échéance en 2025.

Voilà l'histoire que beaucoup de familles fouronnaises ont connue ces dernières années et c'est pour y mettre fin que le conseiller Benoît Houbiers a proposé une modification du règlement qui sera soumise au conseil communal ce jeudi soir. Puisque la Constitution dit que tous les Belges sont égaux et que les gens qui sont enterrés en pleine terre y reposent "gratuitement" pendant dix ans, pourquoi ne pas assimiler ces 10 premières années à tout le monde?

Dans l'exemple ci-dessus, la nouvelle concession aurait donc commencé en 2015 et la prolongation de 20 ans irait jusqu'en 2035. 

Et si la proposition de Benoît Houbiers est approuvée, elle s'appliquera à toutes les concessions accordées depuis le 1er juillet 2016.

Commentaires

  • Beaucoup de familles? Un grand mensonge! Du populisme avant les élections de quelqu'un qui ne connaît aucun dossier communal. Sauf si tu écris ses demandes. J'attends ses explications au conseil avec impatience.

  • On renverse les rôles. Ce sont les conseillers qui interrogent le bourgmestre et les échevins. Le contraire n'est prévu nulle part. C'est bien le style du bourgmestre et de sa clique: l'intimidation!

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel