Le conseil communal du 4 octobre 2018

Le conseil communal des Fourons s'est réuni le jeudi 4 octobre, comme nous l'avions annoncé ici. Tous les conseillers étaient présents pour cette dernière séance avant les élections, mais nous savons déjà que le conseil se réunira, dans sa composition actuelle, le 25 octobre puisque la question que le conseiller Jean Levaux voulait poser est repoussée à cette date.

Après avoir pris connaissance du plan pluriannuel 2014-2019 et d'une modification budgétaire pour le C.P.A.S., le conseil a approuvé un contrat-cadre pour le conclusion de marchés individuels pour les services postaux avec l'union des villes et communes flamandes.

Par majorité contre opposition, le conseil a approuvé une proposition du conseil communal de la jeunesse qui consisterait à prendre des initiatives en matière de lutte contre la drogue, l'abus d'alcool et les nuisances sonores lors des bals. Les membres RAL ont voté contre parce que les informations données semblaient fort floues.

Vote identique pour les deux assemblées générales d'Inter-Aqua et Inter-Energa qui auront lieu en décembre.

Les conseillers ont voté à l'unanimité pour la reconstruction d'une partie de la route frontalière d'Ulvend, en collaboration avec la commune d'Eijsden-Margraten. La commune des Fourons devra payer 26.579,49 € hors TVA et espère obtenir des subsides provinciaux pour ce travail.

Le conseil communal a aussi approuvé une vente de 8 lots de bois de chauffage. Selon la marotte du bourgmestre, il faudra évidemment utiliser des formulaires qui, selon lui et la NVA, seront nécessairement en flamand pour pouvoir acheter un peu de bois de chauffage. Ce bois provient des travaux d'entretien des chemins creux, côtés boisés et arbres tombés. La commune n'a plus d'autres bois à vendre et on sait pourquoi.

Après la modification budgétaire de la zone de police approuvée par le conseil (de police), le boni à l'ordinaire passe de 258.426 € à 408.092 € (grâce à une grosse récupération de sommes dues par l'état fédéral d'années antérieures) et le boni de l'exercice extraordinaire passe de 12.506 € à 18.506 €.

Le conseiller Benoît Houbiers avait proposé une modification du règlement des concessions sur les cimetières. L'argument principal développé par Voerbelangen pour rejeter la proposition de Benoît Houbiers est une question d'opportunité: ce conseil ne pouvait plus prendre une décision ayant une influence sur les finances pour la prochaine législature. Dès l'installation du nouveau conseil communal, il sera donc possible de revenir avec la proposition pour accorder à tous les Fouronnais la gratuité pour les dix premières années de repos au cimetière.

Le même Benoît Houbiers avait aussi proposé de rembourser la partie communale du précompte immobilier aux riverains gênés par les travaux (voir photo ci-dessus) d'égouttage en cours. Parmi les arguments avancés par Voerbelangen pour rejeter cette proposition (émanant de leurs propres rangs, notamment l'ancien conseiller communal Renkens), relevons que:  

  • d'autres ont déjà subi des travaux et que rien n'a été fait pour eux (Renkens n'était pas concerné!),
  • que la commune ne peut connaître le montant que chaque propriétaire paie pour son précompte immobilier (il suffirait de demander une copie de l'avis fiscal à l'appui de la demande),
  • que les habitations ne sont pas inaccessibles en permanence pendant les travaux (encore bien),
  • qu'aucune réclamation n'aurait été introduite pour des dégâts (il paraît qu'un ancien du Harde Vlaamse Voerkern ne fait plus que s'occuper de ça),
  • et, de nouveau, que ce remboursement aurait des répercussions financières pour la législature suivante.

La proposition a donc été rejetée par les 10 voix de VOERBELANGEN contre les 5 de RAL, comme la précédente.

 

 

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel