• La maison Rigaux fête ses 120 ans d’existence à Visé

    A Visé, le magasin de meubles et de décorations Rigaux est l’un des plus emblématiques de la Cité de l’Oie. Et pour cause, puisqu’il existe depuis 120 ans et en est aujourd’hui à la quatrième génération.

    Le mois prochain, Rigaux fêtera officiellement ses 120 ans, le 18 novembre, lors de la Journée des artisans. Et, pour l’occasion, la maison Rigaux a conçu deux meubles réalisés en série limitée et numérotée. On peut les admirer dans la salle d’exposition de la rue Haute, où le classique qui a fait la renommée de la maison Rigaux côtoie le contemporain, sans oublier la décoration, avec les tissus, les tapis et tous les ob- jets de déco... 

    D'un article de CHARLES LEDENT dans 7DIMANCHE du 14 octobre 2018.

  • Les meilleurs chocolatiers liégeois du Gault&Millau

    Didier Smeets, 28 ans et récompensé

    Cela fait 5 ans maintenant que Didier Smeets, 28 ans, s’est lancé dans le chocolat. Après des débuts à Fourons chez ses parents, où il ne faisait que des pralines, c’est en 2016 qu’il installe salle boutique à Berneau (Dalhem). On y trouve aussi une salle de dégustation d’une cinquantaine de places où sont aussi servies des pâtisseries et des glaces, un musée, une terrasse… « Nous sommes 14 aujourd’hui et je suis le plus âgé. Se retrouver dans ce guide est une belle récompense pour toute notre équipe. Franchement, c’est une très belle surprise », réagit-il.

    Selon Didier Smeets, c’est sa philosophie de travail qui a notamment séduit lors des dégustations surprises. « Je ne travaille pas avec du chocolat industriel, je ne fais plus que de l’importation, en me rendant moi-même chez les producteurs, au Pérou, au Vietnam… Ils transforment déjà le chocolat sur place et cela évite l’accumulation d’intermédiaires. Les gens sont payés à leur juste valeur. Pour moi, cet aspect éthique est très important. Ces différents terroirs et différents pays vont chacun apporter leur particularité. Le chocolat, c’est un peu comme une sauce bolo : il peut y avoir les mêmes ingrédients, elle n’aura jamais le même goût d’un ménage à l’autre », sourit-il. Pour le chocolatier, sa présence dans le Gault&Millau est aussi une belle vitrine. « Nous ne sommes pas en ville. Il faut reconnaître aussi que notre présence dans le guide va permettre aussi aux personnes qui ne nous connaissent pas de se déplacer. »

     

  • Une triple candidature

    A Fourons dans la Province du Limbourg, il y a un candidat francophone qui cumule trois candidatures.

    Enseignant dans une académie de musique et conseiller sortant de l'action sociale à Fourons . Michael Henen est cette fois  candidat à la commune, mais aussi au Conseil d'action sociale et enfin à la Province du Limbourg. Une particularité en Belgique.

    Pour le scrutin communal et celui de l'action social, il se présente sur la liste RAL, anciennement Retour à Liège devenue Respect, Avenir et Liberté. A la province, le candidat porte les couleurs de Défi où il est tête de liste, son épouse le suivant à la deuxième place.

    Objectif : récolter les voix des francophones de Fourons qui votaient blanc aux Provinciales puisque Fouron est maintenant dans le Limbourg sur le district de Tongres.