Laura, étudiante et entrepreneuse à 20 ans

Elle gère la société Pom’One, créée par elle-même il y a trois ans, tout en poursuivant ses études.

Étudiante en commerce extérieur à l’école Sainte-Marie à Liège, Laura Heggen profite de ses temps libres pour notamment gérer sa société, Pom’One. Créée il y a trois ans par elle-même, cette dernière est axée sur l’un des produits phare de la région : la pomme.

Dans la verdoyante région des Fourons, la famille Heggen cultive la pomme depuis plusieurs générations. Il y a trois ans, Laura, alors âgée de 17 ans, apprenait que son père était contraint de jeter une partie de sa récolte.

« Il avait trop de pommes », résume cette fille d’arboriculteur. « La situation était devenue complexe, notamment à cause de l’embargo russe. Il fallait trouver une alternative pour éviter les pertes. Mon papa n’avait pas le temps de diversifier son activité. J’ai décidé de me lancer ! J’ai alors signalé à mes parents que j’allais faire du jus de pommes ».

DU JUS PLAT ET PÉTILLANT

Avec son idée en tête, elle fait tout pour que ce soit une réussite. « J’ai réalisé plus de 1.000 cubis de trois litres de jus de pommes ! Et j’ai réussi à écouler tout le stock. J’ai poursuivi cette activité l’année dernière. Ma société était bien lancée. J’en étais fière. En avril, j’ai commercialisé un second produit : un jus de pommes pétillant, sans ajout de sucre, eau ou conservateurs. Ce fut également une réussite », se réjouit-elle.Capture d’écran 2018-11-02 à 07.41.22.png

Le nom de sa société est directement lié au produit qu’elle utilise. « Il s’agit de Pom’One », précise-t-elle. « Il faut savoir que Pomone, nymphe d’une remarquable beauté, est la divinité des fruits. Le côté anglophone donne une touche de modernité à cette appellation. Bref, j’ai déposé cette marque à mon nom ainsi qu’à celui de mes parents ».

Afin de produire un jus de qualité, Laura choisit évidemment des pommes de qualité. Ensuite, elle les amène à une presse. « Le prix d’une presse est trop élevé. Ainsi, les deux premières années, j’amenais mes fruits à Verlaine. J’ai changé d’endroit pour réaliser le jus de pommes pétillant. En effet, le pressage a lieu à Tournai. Afin de me faciliter la vie, j’y amène à présent mes pommes pour le jus ‘normal’ ».

Dans la famille Heggen, la qualité prime. Outre la passion pour les pommes, Laura a également reçu ce gage de réussite de la part de ses parents. Raison pour laquelle elle va quelque peu modifier ses produits. « Pour l’instant, je vends des cubis de trois litres de jus de pommes ainsi que des bouteilles de 75 centilitres de jus pétillant. Le style du cubi va changer. J’opte pour une boîte en carton avec une poche en plastique sans phtalate et bisphénol. C’est le top pour la santé ! De surcroît, vu la région dans laquelle j’habite, il est important d’avoir des explications en trois langues, à savoir le français, le néerlandais et l’allemand ».

COMMERCE LOCAL

Tous ces produits sont actuellement en vente à son domicile, situé route de Warsage à Fouron-Le-Comte. Mais pas seulement… « Je refuse qu’ils soient commercialisés dans les grands magasins », jure-t-elle. « En effet, ces derniers cassent les prix. Par contre, on peut les retrouver dans des brasseries, des restaurants ou des commerces locaux. Certes, ils sont un peu plus chers que d’autres produits du même style. Mais ici, ce sont des produits locaux de grande qualité ». -

YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 2 novembre 2018.

Plus motivée que jamais

« Ce n’est pas toujours simple de tout combiner »

Combiner études et gestion d’une société, tel est le défi quotidien de Laura Heggen. « Ce n’est pas toujours simple », avoue-t-elle. « À la place d’aller boire un verre avec mes potes lors des temps de midi, j’opte souvent pour des coups de fils

professionnels. De plus, j’essaie toujours de livrer rapidement mes clients. Et je n’hésite jamais à parler de mes produits afin d’avoir un retour de leur part. Bref, ça prend parfois pas mal de temps. Mais c’est un plaisir. De plus, cela me donne des idées.

Ainsi, deux nouveaux produits seront très bientôt en vente : une bouteille en verre d’un litre de jus de pommes plat et de jus de pommes-poires. On m’a conseillé ces produits car il y a une demande. Je croise les doigts ». -

Y.G.

Commentaires

  • Soutenons tous nos agriculteurs-arboriculteurs-producteurs locaux pour notre bien à tous, à tout point de vue. Merci d'avoir relayé l'info JL Xhonneux !

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel