Maison Praillet, c’est fini à Herstal

Depuis ce 2 novembre, le magasin Maison Praillet situé rue Laixheau à Herstal a baissé définitivement ses volets. À l’annonce de cette fermeture, certains commentaires postés sur les réseaux sociaux ont laissé entendre qu’elle était due à la politique menée à Herstal. Le réaménagement du centre et la diminution du nombre de places de parking auraient eu raison de sa survie. « Il n’en est absolument rien », tient à démentir Michel Praillet, ancien gérant du magasin de Herstal. « Il s’agit en réalité d’une sorte de restructuration interne. Mon cousin tenait le magasin de Visé. Il a souhaité se retirer. Dans le même temps, un vendeur de Herstal est parti volontairement.

Avec un gérant en moins, ça devenait compliqué au niveau stratégique, gestion du personnel, le transport… Seul, cette organisation devenait difficile à gérer. Je n’ai plus eu envie de me disperser dans les deux points de vente. On a donc décidé de ne garder qu’un des deux magasins. Celui de Herstal fonctionnait moins bien que celui de Visé. C’est donc naturellement qu’on a choisi de fermer Herstal.

« Maison Praillet a été créée par mes grands-parents en 1917. À l’époque, ils ne vendaient que des lampes et des moteurs. Et comme à cette période, Resa n’existait pas, ils faisaient partie de ces électriciens indépendants qui installaient le réseau électrique à gauche ou à droite. » Avec l’avènement des électroménagers, Maison Praillet s’est diversifiée et agrandie. En 1955, le père de Michel ouvrait ainsi un second magasin, celui de la rue Laixheau à Herstal. Et si après 63 ans d’existence, ce magasin vient de prendre sa retraite, Michel Praillet compte tout faire pour faire vivre encore longtemps sa « Maison Praillet ». -

D'un article d'AURÉLIE DRION à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 8 novembre 2018.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel