• Le rond-point fermé durant deux mois !

    Actuellement en travaux (pose d’un réseau d’égouttage de type pseudo-séparatif, raccordements particuliers, réfection complète de la voirie entre les limites du domaine public, création de nouvelles zones de stationnement et de trottoirs en klinkers), le centre de Dalhem sera complètement fermé à la circulation à partir du lundi 4 mars pour deux mois.

    En cause, le fait que le chantier en cours entre dans une nouvelle phase. « Les travaux de fonçage vont débuter à hauteur du rond-point situé en face de la friterie et de la pharmacie », nous apprend-on à la commune de Dalhem.

    Cette étape aura de sérieuses répercussions sur la mobilité. En effet, le rond-point permet de se diriger en direction de Visé, de Barchon et de Warsage. « Les déviations mises en place rue du Général Thys, rue Fernand Henrotaux ainsi que Voie du Thier restent plus que jamais d’application. Les bus continuent d’ailleurs à les emprunter ».

    Pour les commerçants, heureux de voir le rond-point ouvert à la circulation durant plusieurs semaines, c’est un nouveau coup dur. « Surtout que le parking situé rue Gervais Toussaint sera très peu accessible en raison des travaux effectués à cet endroit du tronçon », ajoute-t-on à la commune.

     

    Heureusement, quelques places de parking ont été dessinées près des commerces afin de pouvoir y accéder à pied. « C’est toujours ça », peut-on entendre en guise de commentaires de la part de commerçants conscients du délai du chantier, à savoir 200 jours ouvrables à partir du 17 octobre 2018. -

    YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 28 février 2019.

  • Une bonne raison pour les respecter

    22 % des touristes à la Côte belge viennent de Wallonie ou de Bruxelles.

    Westtoer, l’office du tourisme de la mer du Nord vient de présenter les grandes lignes de la saison estivale, de La Panne à Knokke, soit sur les 67 km de notre Côte belge. Et à la demande du public, tout est concentré sur les activités en et au bord de mer.

    Une page de MURIEL SPARMONT à lire dans LA MEUSE du 28 février 2019.

    "Westtoer" devrait peut-être s'adresser aussi aux responsables politiques de la "Vlaamse Kust" pour un peu mieux mériter ces 550 millions d’euros dépensés par les Francophones qui fréquentent la côte.

     

  • Décès de Monsieur Jean-Pierre THÉWISSEN, époux de Madame Patricia PAUL

    Capture d’écran 2019-02-27 à 18.18.09.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Jean-Pierre THÉWISSEN, époux de Madame Patricia PAUL, né à Mouland le 25 septembre 1957 et décédé à Hermalle-sous-Argenteau le 26 févriers 2019.

    Le défunt repose au Funérarium Hauben-Nihant, 21 rue Vallée à Hermalle-sous-Argenteau, où les visites sont souhaitées de 17 à 19 heures.
    La liturgie des funérailles, suivie de l'inhumation au cimetière d'Hermalle-sous-Argenteau, sera célébrée en l'église Saint-Lambert d'Hermalle-sous-Argenteau le samedi 2 mars 2019 à 10 heures.

    Faire-part.

  • Intransigeance et impuissance du bourgmestre

    Le conseil communal a commencé par une question (voir ci-dessus) de la jeune et nouvelle conseillère communale Clotilde Mailleu qui est une parfaite bilingue. Elle demandait donc simplement pourquoi les conseillers communaux ne pourraient pas s'exprimer en français. Les Fourons seraient ainsi un exemple de tolérance et d'ouverture.

    Réponse intransigeante et immédiate du bourgmestre, qui ne veut évidemment rien entendre de l'arrêt n° 26/98 du 10 mars 1998 qui limite l'obligation d'employer le néerlandais aux membres du collège des bourgmestre et échevins. Jusqu'à l'arrêt récent de la Cour de cassation de Belgique, juridiction suprême, du 6 décembre 2018, certains prétendaient que l'arrêt de la Cour d'Arbitrage ne s'appliquait qu'aux communes de la périphérie, mais la Cour de cassation a mis toutes les communes à statut linguistique spécial sur le même pied en vertu de l'article 36, § 2, alinéa 1er, de la loi ordinaire du 9 août 1980 de réformes institutionnelles. Et ceci comme pour les avis, communications et formulaires destinés au public, pour les rapports avec les particuliers et pour la rédaction des actes, certificats, déclarations et autorisations. 

    La fameuse loi ordinaire du 9 août 1980 de réformes institutionnelles a donc remis de l'ordre et la Cour de cassation a balayé les arrêts du conseil d'état, les circulaires et les gesticulations de Mme Homans.

    Dans son argumentation, Huub Broers a même tenté d'expliquer la génèse de la notion de présomption de connaissance irréfragable de la langue de la région en prétendant que par ce coup de baguette magique les conseillers communaux francophones seraient capables de s'exprimer en néerlandais, alors que le but du législateur de l'époque était de les mettre à l'abri par l'élection directe.

    RikTomsin, le président du conseil communal, s'est cru malin quelques minutes plus tard en demandant à Grégory Happart s'il allait s'exprimer en néerlandais, alors qu'il était tout simplement dans l'illégalité.

    La deuxième question de Clotilde Mailleu concernait les travaux à Fouron-le-Comte. Là, le bourgmestre a avoué son impuissance devant la société Aquafin qui exécute les travaux pour mettre la commune en ordre par rapport aux directives européennes sur le traitement des eaux usées. Au moins 6 entreprises différentes travaillent actuellement sur ce chantier et après Fouron-le-Comte, le chantier évoluera vers l'Est de la commune pendant les cinq prochaines années, selon l'échevin Herens.

    Le conseil communal a procédé ensuite, pendant près de deux heures, à une série de votes par bulletins secrets pour désigner des représentants dans des intercommunales et autres instances, selon une procédure longue et compliquée due à l'imagination sans doute du jeune président du conseil communal.

    Le compte annuel 2017 de la zone de police des Fourons se termine par un boni comptable d'environ 600.000 euros. Ce qui a permis au bourgmestre d'ironiser: "résultat fantastique avec lequel nous pourrons payer une partie de la salle paroissiale". Aux Fourons, la police ne poursuit pas ceux qui détournent, mais elle compense le détournement?

  • Décès de Madame Joséphine Meyers dite « Finy », épouse de Monsieur François Kirschfink

    La famille annonce le décès de Madame Joséphine Meyers dite « Finy », épouse de Monsieur François Kirschfink, née à Teuven le 2 Capture d’écran 2019-02-27 à 09.41.35.pngfévrier 1936 et décédée à Moresnet le 25 février 2019.
    La défunte repose à son domicile. Chemin de Bömken, 1 à Montzen, où la famille recevra les visites ces mercredi 27 et jeudi 28 février 2019 de 17 à 19 heures.
    Une veillée de prières aura lieu en l'église de Montzen ce jeudi 28 février 2019 à 19 heures 30.
    La liturgie des funérailles avec Eucharistie, suivie de l'inhumation au cimetière de Montzen, sera célébrée en la même église ce vendredi 1er mars 2019 à 10 heures 30.

    Faire-part