Web Statistics

Auto

  • Jean-Marie Happart va quitter le circuit: «Je n’ai rien caché, ni volé»

    C’est la Libre Belgique qui l’annonce : le poste sur mesure dont bénéficiait Jean-Marie Happart au circuit de Spa-Francorchamps va être supprimé. En effet, en décembre dernier, le Gouvernement wallon a fait modifier le décret relatif à la société du Circuit, en place depuis le 1er octobre 2011. Celui-ci prévoyait la possibilité de confier à un ou plusieurs membres une fonction spéciale rémunérée, contrairement à ce qui était prévu pour les simples administrateurs, dont l’activité était exercée à titre gratuit. Cette disposition avait permis à celui qui avait présidé à l’ancienne Intercommunale du circuit de Spa-Francorchamps (ISF), en charge des infrastructures, de conserver un salaire au circuit pour en «  assurer la valorisation économique  ». Soit un brut de l’ordre de 27.000 euros brut l’an («  un peu moins  », précise Jean-Marie Happart). Auxquels se sont ajoutés une voiture de fonction une carte d’essence, un bureau, un GSM… Un brut qu’il était possible de diminuer pour éviter qu’il ampute la pension de l’ancien sénateur PS.

    Tout cela lui aurait rapporté 6.000 euros net l’an, affirme le Fouronnais, pas plus. Plus une somme que Jean-Marie Happart évalue à 6.000 euros l’an en frais de représentation. «  J’avais droit à 500 euros par mois  », dit-il. Et il ajoute que cela ne couvrait pas ses frais réels. Il ajoute : «  Je n’ai rien caché, rien volé  ».

    Lire la suite

  • Une animation dont "de Heren van Voeren" ne veulent pas

    Pendant de très nombreuses années, la famille Jouanny a marqué de son empreinte le Rallye Monte-Carlo. Non pas par les participations d'Yves, le fils, à l'épreuve routière la plus connue du monde, mais surtout parce que cette famille de passionnés de rallye avait créé une tradition en offrant à tous les équipages participants un morceau de tarte au passage des voitures devant leur restaurant ardechois, "La Remise", à Antraigues.

    Si aujourd'hui Yves Jouanny a rangé son tablier de restaurateur, Luc Marchant s'est inspiré de cette halte légendaire pour la proposer aux organisateurs des 6 Heures de Visé. Lui aussi passionné de course automobile et lui aussi restaurateur (le réputé " Golden Horse "  à Fouron), il offrira un morceau de tarte aux pommes à chaque membres des équipages, dimanche après-midi. Il y ajoutera un verre de jus de pommes.

    Voilà qui permettra aux participants de se sentir, un peu, au Monte-Carlo lors des 6 Heures de Visé.

    Comme l'an dernier, il le fera à Warsage où les autorités communales sont plus accueillantes.