Web Statistics

Commerce

  • Votre goût, votre box et bientôt aussi votre langue

    Différentes utilisatrices du service HELLO FRESH m'avaient dit que les recettes qui accompagnent les box fournis sur le territoire de la commune des Fourons étaient systématiquement rédigées en néerlandais, en dépit de la législation linguistique qui accorde des facilités aux francophones de cette commune, sur le plan administratif, alors que l'emploi des langues est constitutionnellement libre partout en Belgique.

    La société m'a confirmé que les recettes présentes dans les box sont en français en Wallonie, en néerlandais en Flandre et au choix à Bruxelles. Il n'est donc pas possible, écrit mon interlocutrice, de changer pour l'instant la langue des recettes, mais la société espère proposer cette option dans le futur. 

    Et elle ajoute: Vous pouvez trouver et télécharger les recettes en français sur notre site web www.hellofresh.be (vous pouvez sélectionner la langue du site sur la petite icône verte représentant une petite planète en bas à droite de l’écran).

    Quand il s'agit de faire du commerce, les rigidités linguistiques peuvent s'effacer.

  • Le chocolatier fouronnais a séduit Bruxelles

    Didier Smeets n’a que 27 ans. Mais celui qui a créé sa chocolaterie à Berneau a déjà tout d’un grand. Son récent passage au salon du chocolat à Bruxelles a encore un peu plus renforcé sa notoriété. Le plus jeune expo- sant a remporté le prix su- prême : un Award doré.

    Capture d’écran 2017-02-21 à 07.17.52.png

    Qui peut se targuer d’avoir remporté quatre prix en trois participations au prestigieux Salon du Chocolat à Bruxelles ? Pas grand-monde à part Didier Smeets. Cette année, le chocolatier de Berneau a de nouveau fait forte impression. Il a même remporté un Award en or ! « Cette fois, c’est la consécration », avoue-t-il. « Je ne ramène pas un, mais bien deux prix. Dont ce fameux Award doré ! J’ai conquis ces prestigieux titres avec des produits de ma prochaine collection. Autant dire que l’avenir s’annonce radieux. Je vis réellement un rêve éveillé ». Chaque praline a son histoire.

    Celle qui a fait un tabac est clairement liée à l’Asie. « Il s’agit d’une ganache originaire du Vietnam. On retrouve enCapture d’écran 2017-02-21 à 07.19.43.png effet l’acidité locale », reprend Didier Smeets. « En fait, j’avais rencontré quelques personnes au Salon du Chocolat à Paris. Ces dernières m’ont donné des échantillons. Le goût m’a plu. J’ai ainsi fait venir du chocolat en direct du Vietnam. Ce produit raffiné a connu un énorme succès ».

    Durant quelques jours, plus de 28.000 personnes se sont rendues au salon du chocolat à Bruxelles. « Il y a peu encore, j’étais minuscule à côté des géants, j’étais une goutte d’eau dans cet océan chocolaté. Cette fois, il y avait une file devant mon stand. J’ai même signé des autographes. Certains visiteurs me demandaient si je comptais élargir mon commerce en ouvrant un magasin à Bruxelles. Ils étaient déçus lorsque je leur ai dit que je me sentais déjà très bien à Berneau ». Le Salon du Chocolat n’est pas uniquement un endroit où on retrouve des stands d’exposition de pralines. Le chocolatier fouronnais s’est d’ailleurs retrouvé avec un micro devant plus de deux cents personnes pour une démonstration assez particulière. « J’ai donné davantage de précisions au sujet de mon métier, tout en travaillant un produit local : la poire d’Aubin-Neufchâteau. Les spectateurs étaient très intéressés par ma manière de procéder. Certains m’ont d’ailleurs posé des questions ».

    Comme partout où il passe, Didier Smeets tient à ajouter sa touche personnelle. L’édition 2017 du Salon du Chocolat de Bruxelles ne déroge pas à la règle. « Je me suis par exemple permis de faire rentrer Gilles le Suisse. Ce dernier a d’ailleurs réalisé un tournage sur le salon. Mais ce n’est pas tout… J’ai habillé Thomas de Bergeyck, le présentateur de l’émission Place Royale, d’un costume en chocolat fait par mes soins ! Cet habit lui allait comme un gant ». 

    YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 21 février 2017

    Lire la suite

  • Une prime pour le sauveur de « Glenwood »

    Les faits se sont déroulés ce mardi après-midi dans le magasin Glenwood de Visé. Vers 15h30, Alain s’est introduit dans le bâtiment dans le but de voler la caisse ainsi que des vêtements de la marque. « Il s’est d’abord fait passer Capture d’écran 2017-02-18 à 07.47.44.pngpour un client, il a essayé plusieurs habits et a demandé à la vendeuse qu’elle le lui mette de côté. Vu qu’il y avait beaucoup de monde à ce moment-là, il a préféré s’en aller pendant un moment et est revenu quand il n’y avait plus personne. Il s’est alors présenté à la caisse, a sorti un couteau et a menacé la vendeuse », raconte Arnaud Vandermeulen, gérant et créateur de la marque. Après avoir réussi à s’échapper du magasin, la dame a réussi à interpeller un couple qui se promenait dans la rue. L’homme est rentré dans le magasin, a intercepté l’individu par l’épaule et l’a éjecté du magasin. Un acte courageux qui a d’ailleurs permis à la police d’intercepter rapidement le malfrat, visiblement très connu pour des faits similaires dans la région liégeoise. Souhaitant remercier l’homme qui est gentiment intervenu à Visé ce 14 février, le magasin Glenwood a lancé un appel sur sa page Facebook pour le retrouver. « Je veux vraiment remer- cier cet homme,. Il a vraiment été très courageux. Peu de gens auraient agi comme lui lors d’un braquage donc je tiens vraiment à le rencontrer et lui faire part de ma gratitude. Nous avons donc décidé de partager un statut via notre page Facebook parce que je pense qu’il n’y a pas de meilleur moyen pour trouver quelqu’un. Si on le retrouve, je souhaite lui offrir un magnifique bon à valoir dans nos magasins. » Avis donc à l’homme qui a courageusement interpellé le braqueur. 

    IRIS ZARBO dans LA MEUSE VERVIERS du 18 février 2017

  • Didier Smeets à Bruxelles et sur la route du chocolat en province de Liège

    Didier à son stand au salon du chocolat à Bruxelles avec Thomas de Bergeyk (Place Royale - RTL) et à droite  Maxence-Edouard Royen, styliste qui a réalisé le costume du présentateur pour lequel Didier a réalisé le bouclier et les protections armures en chocolat soit au total 7 kilos de chocolat. A voir dans l'émission "Place Royale".

    Par ailleurs, LA MEUSE de ce vendredi annonce que La Province de Liège propose quatre routes de saveurs: le vin, le fromage, la bière et le chocolat. Celle du chocolat passe évidemment par Berneau chez Didier Smeets.

    Plus d’infos : site internet ou dans les Maisons de Tourisme de la Province de Liège

  • L’Hôtel Mosa va rouvrir ses portes

    Fermé depuis plus de trois ans, l’hôtel a été racheté par Philippe Henry

    C’est une excellente nouvelle pour le tourisme bassi-mosan. Au printemps prochain, l’Hôtel Mosa devrait rouvrir ses portes. Et en plus des chambres, le complexe comprendra un café et une brasserie, de quoi ravir les nombreuses personnes qui se promènent le long de l’eau.

    Fermé depuis plus de trois ans, l’Hôtel Mosa devrait donc rouvrir ses portes au printemps prochain et ce, grâce à Philippe Henry. L’homme d’affaires bassi-mosan, notamment connu pour ses concessions Mercedes, a racheté le bâtiment voici quelques mois. Avec, pour objectif, proposer évidemment des chambres mais pas seulement.

    D’après les informations que nous avons pu glaner - Philippe Henry était injoignable hier -, l’Hôtel Mosa pourrait de- venir un véritable atout pour la région. L’hôtel proposerait ainsi une quinzaine de chambres, deux salles de sémi- naire, un vaste restaurant, un café et, gros point fort, une brasserie.

    Lire la suite