Dalhem

  • Tout au long du week-end, le village de Berneau va commémorer le 100e anniversaire de la première guerre mondiale

    Des moments pénibles vécus durant la première guerre mondiale à l’euphorie des années folles, le petit village de Berneau s’apprête à faire un bond dans le temps. Tout au long du week-end, la commune de Dalhem va commémorer ces instants d’émotion intense.

    Lire la suite

  • Renouveau veut quitter l’opposition pour la majorité

    Auteur du meilleur score collectif et individuel avec Serge Belleflamme lors des dernières élections communales, le groupe Renouveau souhaite rééditer cette formidable performance au mois d’octobre afin d’espérer figurer, cette fois, dans la majorité plutôt que dans l’opposition.

    Renouveau est sorti du bois. À sa manière, évidemment. Pas de publicité à outrance, pas de long discours… Juste une simple présentation de chaque candidat. Des déclarations rationnelles empreintes de détermination. « Nous espérons à présent avoir des choses à décider pour le bien de la commune », lance France Hotterbeex, la présidente.

    « Nous refusons tout accord préélectoral. Nous sommes un mouvement citoyen, le seul à avoir conservé son nom. Nos candidats sont tous d’ouverture, personne n’est affilié à un parti. Chez nous, vous ne trouverez aucune personne voulant faire carrière en politique, mais bien des citoyens qui ont simplement accepté de consacrer une partie de leur temps pour améliorer notre cadre de vie ».

    On connaît à présent le nom de tous les candidats rénovateurs. À l’exception d’Aurore Gryson, plébiscitée comme tête de liste lors de l’assemblée générale du mois de janvier, tous les autres numéros ont été tirés au sort. Il faut dire que l’ordre importe peu cette année…

    La surprise, c’est le fait que France Hotterbeex ne se présente pas. « J’ai été conseillère communale durant presque 12 ans et j’ai décidé de laisser la place à d’autres pour mieux me consacrer à mon rôle de présidente et aussi pour que les nouvelles personnes amènent des idées novatrices », affirme-t-elle.

    D'un article de YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 22 août 2018.

  • En région liégeoise, les agriculteurs seront dédommagés

    Le ministre wallon de l’Agriculture, René Collin (cdH), a annoncé la reconnaissance, par l’IRM, du caractère exceptionnel de la sécheresse. Cette reconnaissance concerne déjà 166 communes wallonnes, dont huit dans l’arrondissement liégeois.

    Bassenge, Dalhem, Oupeye et Visé sont concernées.

    D'un article d'ESEN KAYNAK à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 16 août 2018.

  • Les Castors vous attendent

    Marche  d’après–midi (départ à 11H) 

    Petite restauration etc…

  • Le motocross de Warsage annulé à cause de la sécheresse

    Le motocross de Warsage rassemble chaque année plus de 300 pilotes sur un tracé apprécié de tous. Cette fois, ces sportifs vont rester sur le carreau. En effet, ils viennent d’apprendre l’annulation de l’événement. En cause, la sécheresse et l’interdiction d’arroser une partie du terrain située sur la commune de Fourons, dans le Limbourg.Capture d’écran 2018-08-02 à 09.10.41.png

    La sécheresse malmène les plans des organisateurs. En Flandre, plusieurs motocross ont déjà dû être annulés. Cette fois, c’est en Wallonie qu’une décision radicale a été prise : le motocross de Warsage, prévu le week-end prochain, ne pourra pas avoir lieu !

    « La situation est particulière », explique Arnaud Dewez, le bourgmestre de Dalhem. « Une partie du terrain appartient à la commune de Dalhem. Par contre, elle est située sur la commune de Fourons, soit en Flandre. Les organisateurs doivent donc respecter la réglementation locale » Cette dernière est d’ailleurs très claire : « Le Gouverneur faisant fonction, Michel Carlier, du Limbourg, a décidé qu’à partir du 27 juillet, il est interdit de pomper de l’eau dans les cours d’eau nonnavigables (Berwinne, Voer, Veurs, Gulp, Beek), exception faite pour le ravitaillement du bétail. En ce qui concerne le fait de pomper de l’eau dans la Meuse (cours d’eau navigable), il est nécessaire d’obtenir au préalable l’autorisation du ‘Vlaamse Waterweg’ », précise Huub Broers, le bourgmestre local.

    Lire la suite