Environnement

  • L’appel de Klaor Loch aux autorités visétoises

    L’association néerlandaise Klaor Loch (en Français Air Pur) se dit inquiète de la qualité de l’air de la commune de Visé. Président de l’organisme depuis 12 ans, Paul Rutten, se bat au quotidien pour améliorer la qualité de l’air dans la ville de Maastricht. C’est aussiCapture d’écran 2018-11-03 à 08.57.30.png un grand amoureux de la cité de l’oie : il y vient souvent et il aime y boire un verre aux terrasses. Il regrette qu’aucune mesure ne soit prise pour favoriser la mobilité douce et y limiter les véhicules à moteur : « Si la qualité de l’air près de l’avenue Albert 1er et la place Reine Astrid à Visé était mesurée, les relevés seraient mauvais », indique-t-il, « la faute au grand nombre de voitures qui passent par là mais aussi aux poids lourds et aux tracteurs. »

    Son organisme milite pour qu’il y ait le moins de trafic possible dans les centres des villes afin de laisser le plus de place possible aux jardins publics et parcs pour enfants. « Il a été démontré scientifiquement que les particules fines provoquaient des cancers et de graves maladies respiratoires », plaide-t-il, « nous voulons une ville piétonne où, d’ici quelques années, seuls les véhicules avec un moteur électrique auront le droit de rouler ». Pour cette raison, Klaor Loch, demande à tous les partis politiques de favoriser le développement des transports en commun ou du vélo : « Nous sommes prêts à vous aider ».

    LAURENT CAVENATI dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 3 novembre 2018.

  • L'air le plus pur (de Flandre), c'est chez Ado et Pia

    Les journaux "De Standaard" et "Het Belang van Limburg" ont fait mesurer le taux de pollution par 20.000 personnes en Flandre.

    L'endroit le plus pollué sur trouve, selon les résultats de cette étude, avec 75,3 µgr/m3, se trouve près de la chaussée à Helchteren-Houthalen, et l'endroit le plus sain - qui en aurait douté ? - se trouve à Rémersdael, au lieu-dit Kobus, avec de NO2 de 10,9 microgrammes par mètre cube d'air.

  • A cheval, à vélo, en jeep et en voiture pour lutter contre les dépôts clandestins

    A partir du lundi 17 septembre, la police des Fourons participera à la 2ème édition de la semaine de la lutte contre les déchets sauvages et les dépôts clandestins en collaboration avec la commune.

    La police déploie sa police d'intervention (en voiture et à vélo) et inspecteurs de quartier. La police reçoit également de l'aide de la police fédérale à cheval.

    La sensibilisation et la prévention sont les plus importantes, mais nous nous concentrons également sur la répression!

    Une personne avertie en vaut 2 !

    Et dans une commune voisine et amie, on dit "Un homme avisé, en vaut deux".

  • La commune d'Eijsden-Margraten en a marre des nuisances de l'aéroport de Liège

    Le bourgmestre d'Eijsden-Margraten, Dieudonné Akkermans, s’est rendu récemment à La Haye pour des consultations avec le ministère des Infrastructures et de la gestion de l'eau. Selon le compte-rendu de cette conversation, il continue de voir peu de progrès. Akkermans a le sentiment d'être ignoré par La Haye. Il a informé le ministère qu’il n’avait pas l’intention de revenir à La Haye à six reprises «sans perspective».

    Selon la commune, l'espace aérien au-dessus d'Eijsden est de plus en plus occupé. En raison du nombre croissant de vols au départ et à destination de l’aéroport de Liège Bierset, les avions ne peuvent souvent pas atterrir immédiatement, de sorte qu’ils doivent faire un tour supplémentaire et ils tournent souvent au-dessus d’Eijsden.

    Selon Akkermans, les Belges pourraient résoudre ce problème en prenant en charge plus tôt et en détournant les avions venant de l'ouest vers Liège. Les contrôleurs aériens néerlandais indiquent que cela est techniquement possible, selon le bourgmestre.

    Paul van Gurp, chef de la Division de l’espace aérien et des aéroports régionaux du Ministère, reconnaît que la question n’a toujours pas été résolue. Selon lui, c'est parce que les problèmes entourant l'aéroport de Lelystad, qui doit prendre en charge une partie du trafic aérien en provenance et à destination de Schiphol, ont exigé beaucoup d'attention ces derniers mois.

    Van Gurp nie catégoriquement que le ministère ne prenne pas au sérieux la municipalité d'Eijsden-Margraten. Selon lui, les autorités belges et néerlandaises parlent de ce problème. Le ministère néerlandais est prêt à organiser une réunion entre les responsables des communications néerlandais et belges.

    (une information du journal "De Limburger" du 5 septembre 2018).