Web Statistics

Faits divers

  • Vol chez Philippe Gillain: un butin de 1.500.000€!

    L’uniformologie consiste à étudier, sur le plan historique, les tenues et les uniformes militaires à travers les âges. Philippe Gillain a participé à plusieurs ouvrages sur le domaine, faisant de lui un fin connaisseur en la matière. Son domicile renfermait d’ailleurs une impressionnante collection de 5.000 pièces. Très peu de gens le savaient. «  Sauf quand il s’agissait de mon musée (le « December 44 » de La Gleize, ndlr), j’ai toujours vécu dans l’anonymat de ma collection  », nous confie-t-il.

  • Une collection militaire inestimable pillée à Aubin-Neufchâteau

    Parmi les milliers d’objets emportés, un fanion de 1936 d’une valeur de 60.000 euros !

    La collection de Philippe Gillain était une des plus belles d’Europe ! Casques, képis, uniformes, munitions et autres reliques militaires constituaient une véritable fierté pour ce passionné de Dalhem. Il y a quelques jours, alors qu’il rentrait de vacances, sa collection avait totalement disparu. Outre la valeur historique, elle a également une incommensurable valeur financière. Une enquête est ouverte.

    Un article d'ALLISON MAZZOCCATO à lire dans LA MEUSE du 21 septembre 2017

  • Attentat de Barcelone: la victime belge était en vacances avec son mari et ses deux enfants

    La victime belge fauchée par la camionnette sur les Ramblas à Barcelone jeudi après-midi est une femme néerlandophone, originaire de Tongres, a fait savoir le ministère des Affaires étrangères. Elke Vanbockrijck était en vacances à Barcelonne avec son mari et ses deux fils de 11 et 14 ans.

    Lire la suite

  • Accident grave à la sortie Visé (E25): une personne est décédée

    Les pompiers liégeois et les policiers de la zone de la Basse-Meuse ont été appelés à intervenir dimanche soir vers 18h45 à la sortie autoroutière de l’E25 vers Maastricht, à Visé. Seule en cause, une voiture Audi a violemment percuté un muret de protection en béton.

    Deux personnes qui se trouvaient dans le véhicule ont été désincarcérées avant d’être transportées à l’hôpital liégeois de la Citadelle et à la clinique Notre-Dame à Hermalle-sous-Argenteau. Leur état de santé semblait préoccupant, avaient précisé les pompiers et les policiers. L’une des deux victimes est décédée des suites de ses blessures, a-t-on appris en fin de soirée.

  • La route de la mort élaguée à Dalhem

    Plusieurs arbres situés à quelques centimètres de la N608 entre Berneau et Warsage vont être abattus. Contacté par nos soins, Arnaud Dewez a confirmé cette information. « Les travaux vont commencer. Onze peupliers vont être abattus dans les prochains jours », ajoute le bourgmestre de Dalhem. Il faut dire que cette route a été le théâtre de nombreux violents accidents de la circulation. Le dernier en date, c’était il y a un peu plus d’un mois : deux Capture d’écran 2017-07-05 à 08.05.34.pngpersonnes avaient perdu la vie suite à la chute d’un arbre sur leur véhicule. Le conducteur était décédé sur place. Quant à la passagère, elle avait été emmenée à l’hôpital de la Citadelle à Liège où elle avait succombé de ses blessures. Il s’agissait d’un couple d’Aubel qui rentrait à son domicile. Quelques jours plus tôt, un autre conducteur avait soudain été ébloui par le soleil avant de s’encastrer dans un arbre. Les dégâts matériels étaient considérables.

    Durant une dizaine de jours l’entreprise Frenay, désignée par le SPW, va ainsi s’atteler à déraciner ces peupliers afin qu’ils fassent partie de la (triste) histoire ancienne de la commune de Dalhem. Ce qui signifie que la N608 sera également fermée à la circulation durant cette période de coupe. « À la mi-juin, trois branches de grande dimension sont tombées sur la voirie, malgré l’élagage préventif réalisé et la météo clémente. Mais la réunion pour valider le projet était fixée bien avant la chute de ces branches. Cela n’a fait qu’accélérer le processus d’abattage. L’accord date en fait du 23 juin. Il s’agit d’un accord global pour le projet de réaménagement de la N608 entre Berneau et Warsage comprenant notamment l’abattage de onze peupliers existants mais également la plantation d’un nouvel alignement d’essences plus résistantes en compensation », précise encore Arnaud Dewez.

    YANNICK GOEBBELS dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 5 juillet 2017