Faits divers

  • Le Liégeois de 33 ans a été hospitalisé et opéré

    Une rixe entre deux groupes rivaux, place Reine Astrid, à Visé s’est mal terminée. Des coups de feu ont été tirés en l’air. Steve Idon a été frappé au visage et est tombé au sol.

    Steve Idon, 33 ans, se souviendra longtemps de sa soirée de vendredi dernier. Il avait décidé d’aller boire un verre avec ses amis à Visé. La sortie s’est très mal terminée pour lui.

    Un article de MARC GÉRARDY à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 23 octobre 2018.

  • 28 cambriolages chez nous

    Les statistiques diffusées par la Police fédérale montrent qu'il y a eu 28 cambriolages dans des habitations sur le territoire fouronnais en 2018.

    A Aubel, il y a eu 20 cambriolages, on arrive à un taux de 11,905 cambriolages par 1000 maisons et à Plombières, ce taux n'est que de 4,576 cambriolages par 1000 maisons. Avec 28 cambriolages, le taux fouronnais s'approcherait des 20 cambriolages par 1000 maisons. 

  • L’échafaudage du pont de Lixhe heurté par une péniche !

    Le 8 février dernier, le pont de Lixhe à Visé s’est soulevé de 50 centimètres !

    Un événement rarissime. Même si ce pont, qui relie Visé à Loën et qui enjambe le canal Albert à Lixhe, date de 1984, il n’était pas en péril comme l’avaient révélé les inspections de l’année dernière.

    D’après les équipes spécialisées de la Direction générale des Routes et des Voies hydrauliques du Service public de Wallonie, le problème était lié à la rupture d’une des deux bielles qui ancrent le pont à hauteur de la rue de la Croix.

    Les fixations ont lâché sous l’effet de la corrosion.Capture d’écran 2018-09-05 à 07.57.25.png

    Depuis lors, la circulation automobile est totalement interdite sur le pont de Lixhe. La navigation fluviale avait, elle, été interrompue durant une semaine.

    Ce lundi, la société Travhydro a commencé à installer un échafaudage pour permettre les travaux de réparation du pont. Et dans la nuit de lundi à mardi dernier, une péniche qui circulait sur la Meuse a heurté cet échafaudage !

    « Pourtant, une signalisation avait été installée et une déviation avait été mise en place pour empêcher les péniches de passer du côté de Lixhe. Nous ne savons pas exactement ce qui s’est passé puisque la péniche ne s’est pas arrêtée et a poursuivi sa navigation ! Elle a arraché une partie de l’échafaudage. La police de la Zone Basse-Meuse est venue constater les dégâts », explique Joeffrey Carrière, directeur général de Travhydro.

    Ce mercredi, la structure qui a été abîmée devrait être démontée. « Le montage de la structure qui n’a pas été abîmée se poursuivra, en même temps que le démontage de l’autre partie et l’ensemble de l’échafaudage devrait être opérationnel pour le milieu de la semaine prochaine. Il ne descendra finalement qu’un mètre 20 plus bas que le pont et ne descendra donc pas dans l’eau », prévient Joeffrey Carrière.

    BIENTÔT LES RÉPARATIONS

    Les travaux de réparation du pont de Lixhe pourront alors véritablement démarrer jeudi prochain.

    « Il est actuellement impossible de déterminer la durée de ces travaux. Nous allons examiner le tablier du pont et travailler sur le pont et en dessous », indique Jean Guillaume, le gestionnaire du chantier.

    Des travaux attendus impatiemment par les automobilistes et par les camions après sept mois de déviations. 

    MARC GÉRARDY dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 5 septembre 2018.

  • Le corps de Thierry Michel a été repêché dans la Meuse à Visé

    Capture d’écran 2018-09-03 à 08.13.13.pngSamedi après-midi, le corps sans vie d’un homme a été repêché en Meuse, à hauteur du quai Basse-Meuse, à Visé. Il s’agit de Thierry Michel, un Visétois de 56 ans. L’homme était porté disparu depuis le jeudi 30 août, en soirée. Un avis de recherche avait été diffusé ce vendredi soir, à la demande du parquet de Liège. Ce dernier a bien entendu été avisé de la découverte du corps. Un médecin légiste a été envoyé sur place.

    Il a pu confirmer qu’il n’y a aucune intervention d’un tiers dans le décès. 

    A.MA

  • Vol à Schophem

    Un vol de nuit a eu lieu à Schophem (Fouron-le-Comte) au cours de la semaine dernière.
    Les voleurs se sont introduits dans la propriété de HL en passant par les prairies en sectionnant des fils barbelés.
    Il ont ainsi pu emporter un tracteur tondeuse de 2 ans d'âge de marque Castelgarden XDC 140 de couleur rouge, ainsi qu'un petit motoculteur fraise de marque Honda.
    La police locale s'est rendue chez l'habitant et une plainte à été déposée.