Web Statistics

Folklore

  • Haccourt : la folie du Cramignon

    Smokings et robes longues aux couleurs vives, le Cramignon de Haccourt débutait ce lundi. Le cortège encadré par la fanfare s’est élancé dans les rues du village. Au programme, un défilé de plusieurs kilomètres en habits traditionnels entrecoupé de haltes chez les membres du comité. Le vainqueur de l’événement a été le groupe qui a réuni le plus de couples. Côté rouge, 68 couples ont pris part au défilé. Chez les bleus, on en en a compté 55.Une 117 e édition qui a débuté sous le soleil et qui a semblé ravir les participants, mais aussi les habitants.

    LA MEUSE BASSE-MEUSE consacre une page à cette tradition de la Basse-Meuse.

  • Grégory Happart, Roy du Tir de Rémersdael

    A 21 h.45, la messe était dite ce vendredi à Rémersdael. Grégory Happart avait abattu le dernier morceau de l'oiseau en bois sur lequel plus de 240 coups avaient été tirés.

    Quelques minutes plus tard, le Roy 2016, Gaël Rinck, remettait la chaîne symbolique à son successeur que l'on voit ici entouré des deux meilleurs tireurs de l'année 2017, Thierry Rinck (flobert) et Philippe Houbiers (carabine à air avec 23 points sur 24). 

    Encore une belle année bien réussie pour la Société Royale de Tir Saint-Héribert qui termine ainsi sa 210ème année. Le président François Heuts a particulièrement remercié les jeunes du village pour leur implication dans la société.

  • Le Roy du Tir et les meilleurs tireurs de l'année

    La Société Royale de Tir Saint-Heribert de Rémersdael a un nouveau Roy du Tir en la personne de Gaël Rinck. Il a en effet abattu la dernière partie de l'oiseau ce vendredi à 21 h.55 en tirant le 304ème coup de la soirée.

    Précédemment, François Heuts, le président de la société avait décoré Michel Renkens meilleur tireur de l'année à la carabine Flobert (16 points sur 24) et Anne-Catherine Houbiers, à la carabine à air, avec 22 points sur 24.

  • L'arbre de Mai de Noorbeek

    Comme nous l'avons annoncé, c'est ce samedi qu'avait lieu le départ de Magnebois de l'arbre de mai qui sera planté ce soir à Noorbeek.

    L'arbre n'est plus coupé dans les bois fouronnais parce que la Jeunesse de Noorbeek reçoit un arbre gratuitement à Heyenrath, alors que la gratuité n'est plus de mise aux Fourons. L'arbre arrive donc de Heyenrath, mais pour respecter la tradition (et pour emprunter une route plus facile, la préparation se fait à Magnebois et l'arbre est hissé sur la remorque selon les méthodes d'antan. C'est le travail de la Jeunesse (et des moins jeunes célibataires qui font partie de l'Appel - Gaard - pommes vertes entre 30 et 50 ans; ceux qui ont une pomme d'or sur leur veste ayant plus de 50 ans). 

    L'arbre (long d'une trentaine de mètres) est entrainé par 25 chevaux et arrive vers 19 heures à Noorbeek où les hommes mariés doivent le dresser près de l'église. Ce travail doit être terminé avant minuit, sinon le village s'expose à une année de malheurs.

    Le folklore ancien se mélange ainsi aux pratiques actuelles. On m'a même raconté que la société pourrait être privée de subsides. Depuis 1634, elle ne compte que des hommes dans ses rangs. Un groupement féminin du nord de la Hollande aurait protesté contre cette discrimination. 

    Voici l'album de photos.