Web Statistics

Fouron-le-Comte

  • Une convention peu respectée

    Le bar de la "winterkappel" (chapelle d'hiver).

    Le décret flamand sur les Fabriques d'églises a créé un organe qui s'appelle "La fabrique d'église centrale". Hier soir avait lieu l'élection des membres de cet organe. 

    Lors de la première réunion qui eut lieu à Val-Dieu, François Heuts, déjà président de la fabrique d'église de Rémersdael, avait accepté d'en faire partie et il avait été convenu qu'il y aurait une tournante au sein des 6 fabriques d'église fouronnaises pour remplir les 4 mandats disponibles au sein de l'organe central. 

    Sur base de cette convention, la fabrique d'église de Rémersdael présentait donc un candidat hier soir, mais ce candidat n'a pu compter que sur les 4 voix des représentants rémersdaelois. Vingt bulletins de vote (sur 24) étaient parfaitement identiques et attribuaient toutes les voix aux 4 candidats sortants. Lorsque François Heuts a rappelé l'accord qui avait été pris à Val-dieu, on lui a répondu que le décret flamand ne prévoyait pas cela. 

    Ce fut malgré tout l'occasion de découvrir la très belle salle paroissiale (payée jusqu'à présent par la KBC qui réclame ses sous à la commune et donc bientôt de tous les Fouronnais).

  • Marche ADEPS à Berneau.

    Ce dimanche 18 juin se déroulera la troisième marche ADEPS organisé par le groupement "Plaine de jeux" d'AL VILE CINSE.

    Cette année, les parcours de 5-10-15 ou 20 km traversent les bois de Fouron (Berneau, Fouron). L'inscription est gratuite.

    " Après l'effort, le réconfort ", l'organisation vous proposera de la petite restauration à un prix démocratique.... Alors n' hésitez surtout pas à venir nous rejoindre le 18 à BERNEAU AU CENTRE CULTUREL ET SPORTIF  AL VILE CINSE

  • Un service pour les barbus à Fouron-le-Comte

    Francis CLaesens annonce un nouveau service dans son salon, spécialement pour la mise en valeur des barbes.

    rue du Couvent 11 à Fouron-le-Comte

    tél 04 381 03 68 sur rendez-vous

  • Le Case de Hubert de sortie à Aubel

    Cette année, le rendez-vous incontournable se tiendra dès demain et dimanche sur le site de l'ancienne ferme Schevert à Aubel. Et Hubert Mawet y sera évidemment.

  • Cap sur les Fourons

    COMMISSION PUBLIFIN, SAISON 2

    Les commissaires veulent creuser la possible illégalité de l’adhésion des Fourons à Tecteo, qui avait alors fait échapper l’intercommunale à la tutelle régionale.

    Si vous attendiez des guest stars du genre président de parti, vous allez être déçu. La Commission Publifin a arrêté ce lundi une première liste d’invités pour la saison 2 de ses auditions. Elle commencera officiellement ce jeudi 18. Et on n’y trouve aucun ténor. Prudence toutefois : seuls trois des six séances de travail prévues ont déjà leur menu. Les trois dernières restent encore vides…

    Les commissaires ont jusqu’au 21 juillet pour remettre leur rapport définitif. Et ils comptent bien respecter le délai, conscients qu’ils ont déjà engrangé pas mal de choses qu’il convient de vérifier et d’amplifier.

    DEUXIÈME PRÉAVIS

    Les trois séances déjà planifiées s’attaqueront notamment à la problématique des Fourons. Elles verront défiler à la « barre » leur bourgmestre, Huub Broers, ainsi qu’une directrice d’administration déjà entendue mais qui semble ne pas avoir tout dit. Tout tournera autour de l’adhésion des Fourons en 2009 à Tecteo (l’ancêtre de Publifn/Nethys).

    Capture d’écran 2017-05-16 à 08.05.15.pngCela avait plongé l’intercommunale en plein vide juridique. Elle échappait désormais à la tutelle régionale, qui ne pouvait s’exercer que sur des structures 100 % wallonnes. Quel était l’intérêt de cette adhésion ? C’est ce que sera invité à leur dire le bourgmestre de la riante bourgade, le N-VA Huub Broers, pas forcément un wallingant convaincu.

    Mais un fonctionnaire avait aussi tiré l’alarme sur l’illégalité selon lui de cette adhésion, ont découvert les députés de la commission sur le tard. Déjà entendue, sa directrice ne leur en avait rien dit. Elle reviendra donc leur expliquer pourquoi.

    Début des travaux dès ce jeudi à l’aube. 

    D'un article de CHRISTIAN CARPENTIER dans LA MEUSE du 16 mai 2017