Fouron-Saint-Pierre

  • Jean-Marie Happart devant la justice pour un dossier du circuit de Francorchamps

    En mars prochain comparaîtront quatre prévenus renvoyés devant le tribunal correctionnel de Liège pour faux, usage de faux ou encore entrave aux marchés publics dans le cadre du circuit de Spa-Francorchamps. Parmi ceux-ci, on retrouve ni plus ni moins que l’actuel député provincial liégeois et ancien bourgmestre de Malmedy, le MR André Denis, par ailleurs toujours administrateur de l’intercommunale du circuit !
    Jean-Marie Happart, ensuite. Ancien vice-président du Sénat, le socialiste a surtout été, durant des années et des années, l’homme fort du circuit de SpaFrancorchamps, où on lui avait même confectionné un poste sur mesure controversé qui a, depuis près de deux ans maintenant, été supprimé.
    C’est d’ailleurs au célèbre circuit automobile que cette affaire est liée.

    Une affaire qui a donc débouché sur l’inculpation puis le renvoi de quatre protagonistes devant la justice liégeoise pour une série de préventions économiques et financières « classiques », à savoir faux, usage de faux et entrave aux marchés publics, notamment. Outre André Denis et Jean-Marie Happart, on retrouve celui qui a été directeur technique du circuit durant 28 ans, Pierre Abad-Perrick, ainsi qu’un certain M. Lejeune, ingénieur de la Région wallonne.

    D’une page de GASPARD GROSJEAN dans LA MEUSE du 21 janvier 2019.

  • « Je n’ai rien à déclarer »

    BADAA38F-F022-43A6-983E-889171DACFDC.jpegSénateur durant 16 ans, le socialiste Jean-Marie Happart a également longtemps été aux manettes de l’intercommunale qui gère le circuit de Spa-Francorchamps. Il nie toute implication dans cette affaire judiciaire. « Ce n’est pas une affaire neuve. Je n’ai rien à déclarer. J’ai dit que je n’avais rien à voir avec ce dossier. La justice est une grande dame qui aime attendre… On verra bien en mars prochain. Pour le reste, pas de commentaire. »

  • Le témoignage de Jean-Marie Happart à propos d'André Maes

    André Maes tire sa révérence, au circuit de Spa-Francorchamps. Il est pensionné depuis le 31 décembre. L’occasion de revenir sur le parcours d’un personnage-clé du plus beau circuit du monde, artisan du maintien et du retour de la F1, notamment grâce aux bonnes relations qu’il avait tissées avec Bernie Ecclestone.

    Capture d’écran 2019-01-07 à 07.54.33.png« Avec le départ d’André Maes, c’est une page de l’histoire du circuit qui se tourne. Il est probable que sans lui, on n’aurait pas récupéré la F1 Ses relations avec Bernie Ecclestone étaient importantes. Il a joué un rôle difficile et on lui a parfois fait des misères. Je l’ai toujours considéré comme un ami. Il est intelligent. Il sait ce qu’il veut et toucher qui il faut au bon moment. (...) De telles personnalités, il n’y en a pas des masses dans la région. C’était un organisateur d’événements. »

    D'un article d'YVES BASTIN dans LA MEUSE VERVIERS du 7 janvier 2019

     

  • Happart veut démissionner Grafé de Liege Airport

    Grosses tensions en ce moment entre les deux hommes forts du conseil d’administration de Liege Airport, José Happart (PS) et Jean-Pierre Grafé (cdH). Au point que le premier vient même de demander à l’actionnaire principal de « prendre les mesures qui s’imposent » vis-à-vis du second.

    C'est un article de LUC GOCHEL à lire dans LA MEUSE du 17 décembre 2018.

    Capture d’écran 2018-12-17 à 10.06.10.png

    Le journal "Het Belang van Limburg" donnait une information différente hier en parlant de "malins chinois" qui auraient introduit un Cheval de Troie en Europe et d'investissements beaucoup moins importants qu'annoncé. Affaire à suivre!

  • La marche parrainée à l’école francophone des Fourons

    Ce 13  novembre, les élèves du primaire ont marché afin de récolter des fonds pour les classes de dépaysement. Ils se sont fait parrainer par leur famille et d’autres sympathisants de l’école. Ils ont parcouru  5,6 km à travers notre très belle région en passant par le Berg, Veld et une petite halte à la plaine de Fouron-Saint-Pierre. Puis ils sont revenus à l’école, joyeux et avec le sentiment d’avoir réalisé un projet d’équipe. Nous les félicitons d’ailleurs pour leur courage et l’esprit de coopération qui étaient de la partie cet après-midi d’automne. Les fonds de cette marche apporteront un bon coup de pouce ou plutôt un bon coup de pied à  la réduction du coût de ces classes de plein air et de neige 2018-2019.  Vraiment, un grand merci aux enfants et à leurs généreux parrains pour cette belle récolte et ce bol d’air frais !

    Les enseignantes