Fouron-Saint-Pierre

  • Vu à l'exposition "Les années 80" aux Guillemins

    Le 22 février 1986, on a même attendu l'arrivée de Coluche au bal du bourgmestre des Fourons (José Happart) à Rémersdael, mais il n'est jamais arrivé.

    Légitime fierté pour l'aéroport de Liège, société en pleine croissance, et son président actuel, José Happart.

  • José Happart a parlé avec Carlos Puigdemont

    Nous l’écrivions hier, le célèbre indépendantiste catalan, Carlos Puigdemont, en exil actuellement en Belgique, était présent à Sclessin dimanche, pour assister à la rencontre Standard-Genk dans la loge du promoteur immobilier Christian Binet.

    Une présence surprenante qu’on ne doit qu’à l’initiative du promoteur qui lui a envoyé un mail avec une invitation. « Je savais qu’il était amateur de foot, at-il raconté, et il m’a répondu positivement. » Une présence sans aucune contrepartie financière, nous assure-t-on.

    Et mis à part de football, de quoi ont-ils parlé ? Dans la loge se trouvait également un autre farouche défenseur de la langue et de l’identité culturelle, José Happart. Et par ailleurs grand ami de Christian Binet.Capture d’écran 2018-10-30 à 07.46.52.png

    « Il m’a dit que, le plus dur pour lui dans cet exil, c’est qu’il ne voyait plus ses deux jeunes enfants, âgés de 7 et de 9 ans », explique le hérisson fouronnais. Mais c’est bien sûr et surtout de la libre autonomie des peuples dont il a été le plus question. « Je lui ai expliqué ma théorie de l’Europe des Régions. Pour moi, l’Europe des États ne tiendra plus longtemps. On voit les tensions qui existent partout (Grèce, Italie…) et qui mène à ce que des extrémistes de droite prennent le pouvoir. Seule une Europe confédérale, formée des différentes régions autonomes (Wallonie, Flandre, Catalogne…) reste viable à long terme. »

    PROBLÈME ESPAGNOL DIFFÉRENT

    Carlos Puigdemont a bien écouté mais il a rappelé aussi que le problème de la Catalogne est différent. « Sur le papier, la Catalogne possède un haut degré d’autonomie, a-t-il rappelé à José Happart. Le problème est que l’État espagnol ne le respecte pas. Et c’est pour cette raison que nous avons dû déclarer l’indépendance. » Dans la loge, il était accompagné d’un autre ministre catalan et de deux gardes du corps. À leur table, se trouvait également Martin Charlier, alias « Kiki l’Innocent ».

    L.G. dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 30 octobre 2018

  • Dernière Fête du Peuple fouronnais pour José Happart comme président

    Au cours de la soirée - très réussie - de la 42ème Fête du Peuple fouronnais, José Happart a annoncé que c'était sa dernière Fête du Peuple fouronnais à la tête de l'Action fouronnaise qui devra donc se trouver un nouveau président dans le courant des prochains mois.

    A cette occasion, José Happart a tenu à souligner le travail souvent caché de son meilleur ami et complice, qui n'est autre que son frère Jean-Marie puisque les jumeaux se fréquentent évidemment depuis ... leur conception.