Fourons - Page 4

  • Déplacement à Roclenge après la Balade d'Automne

    P4D

    Le Royal Avenir Fouron se déplacera à Roclenge-Wonck B ce dimanche à 14h30.

  • « L’Échappée belle », nouveau BIB Gourmand

    C’est sur une bonne nouvelle que la journée de Gregory Laeremans a commencé ce jeudi. En effet, un appel téléphonique lui apprend que son restaurant, « L’Échappée belle », situé à Lanaye, a reçu un « BIB Gourmand » de la part du guide Michelin. « Le guide Michelin, c’est un peu comme une bible, explique le chef Gregory. Ça nous met des étoiles dans les yeux ». Une étoile pas encore, mais le « BIB Gourmand », c’est déjà une sacrée reconnaissance ! D’ailleurs, « L’Échappée belle » est le seul restaurant de notre région à avoir été primé.

    Lire la suite

  • Halloween à l’école francophone des Fourons

    Ce 26 octobre 2018 fut fort attendu par nos élèves qui, pour l’occasion, s’étaient parés de costumes et maquillages les plus effrayants. Tout avait été soigneusement préparé par le comité de parents. Dès 19h, le cortège s’est donc rendu dans les différentes stations et les enfants ont été accueillis comme il se doit avec des bonbons. Dans le cas contraire, une bêtise attendait les habitants des maisons hantées et superbement décorées. Mais la pluie s’est très vite invitée et il est vrai que nous l’avions presqu’oubliée… Le cortège est alors allé s’abriter. Des petits plats et un bon verre attendaient les participants dans le réfectoire de l’école soigneusement garni pour cette fête. Les enseignantes ont aidé à servir les nombreux participants qui ont vite oublié les caprices de notre météo. Des friandises ont été offertes aux enfants durant cette soirée et ils ont pu participer à différentes activités organisées par quelques anciennes dévouées de l’école que nous remercions !  Cette soirée a marqué la fin d’une première période bien chargée et le début d’un congé d’automne bien mérité.

    Un vibrant merci au comité de parents, à tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette manifestation et à l’année prochaine avec de nouvelles frayeurs pour fêter Halloween !

     

    Les enseignantes

  • Maison Praillet, c’est fini à Herstal

    Depuis ce 2 novembre, le magasin Maison Praillet situé rue Laixheau à Herstal a baissé définitivement ses volets. À l’annonce de cette fermeture, certains commentaires postés sur les réseaux sociaux ont laissé entendre qu’elle était due à la politique menée à Herstal. Le réaménagement du centre et la diminution du nombre de places de parking auraient eu raison de sa survie. « Il n’en est absolument rien », tient à démentir Michel Praillet, ancien gérant du magasin de Herstal. « Il s’agit en réalité d’une sorte de restructuration interne. Mon cousin tenait le magasin de Visé. Il a souhaité se retirer. Dans le même temps, un vendeur de Herstal est parti volontairement.

    Avec un gérant en moins, ça devenait compliqué au niveau stratégique, gestion du personnel, le transport… Seul, cette organisation devenait difficile à gérer. Je n’ai plus eu envie de me disperser dans les deux points de vente. On a donc décidé de ne garder qu’un des deux magasins. Celui de Herstal fonctionnait moins bien que celui de Visé. C’est donc naturellement qu’on a choisi de fermer Herstal.

    « Maison Praillet a été créée par mes grands-parents en 1917. À l’époque, ils ne vendaient que des lampes et des moteurs. Et comme à cette période, Resa n’existait pas, ils faisaient partie de ces électriciens indépendants qui installaient le réseau électrique à gauche ou à droite. » Avec l’avènement des électroménagers, Maison Praillet s’est diversifiée et agrandie. En 1955, le père de Michel ouvrait ainsi un second magasin, celui de la rue Laixheau à Herstal. Et si après 63 ans d’existence, ce magasin vient de prendre sa retraite, Michel Praillet compte tout faire pour faire vivre encore longtemps sa « Maison Praillet ». -

    D'un article d'AURÉLIE DRION à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 8 novembre 2018.

  • Une musicienne fouronnaise enregistre avec Jean-Pierre Haeck

    La hautboïste Sylvie Corman de Fouron-Saint-Martin fait partie de l'orchestre.

    Champagne : c’est le titre du CD que le chef d’orchestre Jean-Pierre Haeck et l’Ensemble orchestral mosan viennent d’enregistrer au studio Daft, à Malmedy, vendredi et samedi. Un opus qui promet d’être pétillant, avec une couleur très festive. Du genre cadeau Capture d’écran 2018-11-07 à 10.19.15.pngbienvenu pour les fêtes de fin d’année, sous le sapin, par exemple…

    Au programme : du Strauss avec des valses, de l’Offenbach et du Chostakovitch. Le tout interprété par la quarantaine de musiciens.

    Ce CD est une manière de célébrer non seulement l’an neuf qui s’annonce, mais aussi de marquer le quart de siècle de l’Ensemble orchestral mosan, né en 1994 et dirigé par Jean-Pierre Haeck. C’est aussi le moyen de faire une bonne action, puisqu’une partie du produit de la vente ira, par le biais du Rotary, aux Passereaux, un centre de jour et d’hébergement pour personnes adultes porteuses de déficience mentale à Battice.

    Ces musiques, on pourra aussi les entendre en live lors de trois concerts que l’Ensemble orchestral mosan donnera bientôt, explique Jean-Pierre Haeck. Le 8 décembre d’abord dans le contexte insolite de Liège Airport, le 22 au Palais des Beaux-arts de Charleroi et enfin le 13 janvier au hall sportif de Kettenis.

    UN TITRE FESTIF

    Pourquoi ce titre « Champagne » ? « On voulait associer au CD le côté festif des fêtes de fin d’année. De plus, on ne voulait pas d’un titre en allemand ou en anglais. Champagne, c’est du français, mais c’est compréhensible dans les autres langues », explique Jean-Pierre Haeck. Un chef qui a passé toute sa jeunesse à Dolhain, dans la même rue qu’un autre artiste bien connu : l’acteur et comédien Jean-Luc Couchard.

    Les personnes désirant commander le CD, au prix de 15€ + frais d’envoi, peuvent s’adresser au chef d’orchestre via haeckjp@gmail.com.

    Y.B. dans LA MEUSE VERVIERS du 6 novembre 2018