Web Statistics

Liège et sa région

  • Pourquoi Liège est « Cité ardente »

    Une petite plaquette de 16 pages va, dans quelques jours, tout vous dire sur l’origine de l’expression « Cité ardente » par laquelle on désigne très souvent la ville de Liège. On la doit à Guy Delhasse, cet infatigable chercheur de perles littéraires liégeoises. Suivez le guide...

    Lire la suite

  • « Doubler le trafic passager en 2 ans »

    LIÈGE AIRPORT

    Capture d’écran 2015-03-16 à 07.58.37.png 

    José Happart, votre mandat à la présidence de Liège Airport va s’achever en mai prochain. Vous souhaitez rempiler ?

    Oui, je suis candidat en vue de prolonger ma mission. Les cartes seront rebattues en mai. Pour le moment, on n’entend rien dans aucune des langues. Je pense que la décision se prendra au niveau socialiste liégeois.

    Le ciel cargo s’élargit encore un peu avec cinq vols par semaines vers Tel-Aviv (Israël) à partir de Liège.
    Mais vous savez, si demain, le gouvernement fédéral dit que le ciel belge est ouvert pour tous, alors on explosera ! Le plus beau cadeau que Jacqueline Galant puisse nous faire, c’est ouvrir le ciel aérien à toutes les compagnies qui opèrent ou veulent opérer au départ ou à partir de Liège.

    Et la connaissant très wallonne, je suis persuadé qu’elle mettra tout en œuvre pour ça.

    Cela va renforcer le fret, votre core business ?

    Nous avons connu une période difficile en 2012-2013, on a perdu 100.000 tonnes. Mais nous faisons plus 5 % pour 2013-2014 et les résultats des deux premiers mois de 2015 sont très bons. Notre core business sera désormais le cargo et le passager. Notre complémentarité avec Charleroi, c’est que nous pouvons accueillir de très gros porteurs. Nous pouvons ainsi accueillir les Chinois. Et imaginons que certains prolongent leur trip, on peut envisager de les conduire à Charleroi pour qu’ils se rendent dans d’autres destinations européennes. En tout cas, mon cœur travaillera toujours pour envoyer plutôt les voyageurs vers Charleroi que vers Zaventem, qui est un aéroport flamand situé en Flandre.

    En l’espace d’un gros mois, vous avez annoncé l’arrivée de BMI (Munich), VLM, puis les touristes chinois. Quel est l’objectif pour les passagers ?

    Actuellement, on oscille entre 3 et 350.000 par an. On en projette 500.000 pour 2015 et entre 6 et 700.000 en 2016. Doubler en deux ans, c’est l’objectif. Et nous nous en donnons les moyens. En investissant un million dans des nouveaux hangars, par exemple. Mais c’est ça qui crée l’emploi et l’activité économique. Le site de Liège Airport, ce sont en moyenne 500 emplois directs et indirects créés par an. On doit poursuivre sur cette lancée . Notamment en dédoublant l’autoroute depuis l’échangeur de Loncin à Aix. Les travaux actuels sont un pis-aller. Car même en favorisant le rail, l’eau et les airs, les marchandises finiront bien, à un moment donné, sur un camion.

    G.G. dans LA MEUSE du 16 mars 2015