Mobilité

  • L’échafaudage du pont de Lixhe heurté par une péniche !

    Le 8 février dernier, le pont de Lixhe à Visé s’est soulevé de 50 centimètres !

    Un événement rarissime. Même si ce pont, qui relie Visé à Loën et qui enjambe le canal Albert à Lixhe, date de 1984, il n’était pas en péril comme l’avaient révélé les inspections de l’année dernière.

    D’après les équipes spécialisées de la Direction générale des Routes et des Voies hydrauliques du Service public de Wallonie, le problème était lié à la rupture d’une des deux bielles qui ancrent le pont à hauteur de la rue de la Croix.

    Les fixations ont lâché sous l’effet de la corrosion.Capture d’écran 2018-09-05 à 07.57.25.png

    Depuis lors, la circulation automobile est totalement interdite sur le pont de Lixhe. La navigation fluviale avait, elle, été interrompue durant une semaine.

    Ce lundi, la société Travhydro a commencé à installer un échafaudage pour permettre les travaux de réparation du pont. Et dans la nuit de lundi à mardi dernier, une péniche qui circulait sur la Meuse a heurté cet échafaudage !

    « Pourtant, une signalisation avait été installée et une déviation avait été mise en place pour empêcher les péniches de passer du côté de Lixhe. Nous ne savons pas exactement ce qui s’est passé puisque la péniche ne s’est pas arrêtée et a poursuivi sa navigation ! Elle a arraché une partie de l’échafaudage. La police de la Zone Basse-Meuse est venue constater les dégâts », explique Joeffrey Carrière, directeur général de Travhydro.

    Ce mercredi, la structure qui a été abîmée devrait être démontée. « Le montage de la structure qui n’a pas été abîmée se poursuivra, en même temps que le démontage de l’autre partie et l’ensemble de l’échafaudage devrait être opérationnel pour le milieu de la semaine prochaine. Il ne descendra finalement qu’un mètre 20 plus bas que le pont et ne descendra donc pas dans l’eau », prévient Joeffrey Carrière.

    BIENTÔT LES RÉPARATIONS

    Les travaux de réparation du pont de Lixhe pourront alors véritablement démarrer jeudi prochain.

    « Il est actuellement impossible de déterminer la durée de ces travaux. Nous allons examiner le tablier du pont et travailler sur le pont et en dessous », indique Jean Guillaume, le gestionnaire du chantier.

    Des travaux attendus impatiemment par les automobilistes et par les camions après sept mois de déviations. 

    MARC GÉRARDY dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 5 septembre 2018.

  • Travaux en cours sur le pont de Lixhe

    C’était un jeudi matin, le thermomètre affichait une température de -5 degrés du côté de Liège et ses alentours. Des températures négatives qui ont causé la fermeture temporaire du pont qui relie Visé à Loën et qui passe par le canal Albert, à Lixhe. Du moins, le croyait-on. Il faut dire que le tablier d’un tel ouvrage qui se soulève d’une bonne cinquantaine de centimètres, ce n’est pas courant. Les différents experts mandatés sur le site ont finalement écarté cette hypothèse au profit de celle d’une pièce spécifique défectueuse. Toujours est-il que depuis plus de cinq mois maintenant, le pont est fermé à la circulation automobile. Depuis le lundi 2 juillet dernier, les premiers travaux de réparation de l’ouvrage ont débuté. Le Service public de Wallonie a ainsi confié le chantier de la réparation du pont à l’entreprise Duchene. Des travaux qui se poursuivront jusqu’à la fin du mois d’octobre prochain, date de la réouverture du pont de Lixhe.

    Lire la suite

  • 150 € pour faire Visé-Verviers en train

    Frédérick s’est rendu, en compagnie de son fils de 13 ans, au guichet de la gare de Visé, mais ce dernier était fermé (tous les jours à 14 heures). Il n’avait ni carte de banque, ni pièces sur lui, mais bien 30€ en billets. Bref, il n’a pas su acheter de ticket à l’automate. Dans le train, le contrôleur a décidé d’appliquer un supplément de 7€ par ticket, ce qu’il a refusé. Accueilli par des policiers à Liège-Guillemins, le Verviétois doit à présent s’acquitter d’une amende de 150€ (deux fois 75€).

    Un article de YANNICK GOEBBELS à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 5 juillet 2018 et sur le blog de Visé.

  • Pas avant la Toussaint

    Sur Visé Sudinfo, le Bourgmestre de Visé informe.

    « De nombreux conducteurs utilisateurs du pont de Loën qui, on s’en souvient s’était soulevé il y a quelques mois, s’impatientent des délais perpétuellement allongés pour réaliser la réparation. »

    Pour connaître le délai. La suite à découvrir en suivant ce lien sur Visé Sudinfo :

    http://vise.blogs.sudinfo.be/archive/2018/06/28/le-mot-du-bourgmestre-258283.html

    (avec BASSENGE BLOGS SUDINFO).

  • Pour aller au Val-Dieu

    En raison des travaux sur la N649 entre Aubel et Val-Dieu, pour ceux qui viennent par le nord d'Aubel, des Fourons, etc. par la N608, le plus simple est de passer par le village de Saint-Jean-Sart.