Nature

  • Préparation de la fête de la tomate

    Vous êtes producteur ou exposant et vos produits s’intègrent parfaitement à la philosophie de notre manifestation basée sur le naturel, le sain, le bio, le jardin,… et vous souhaiteriez participer à la fête de la tomate, des  légumes anciens, des fruits de saison, et des produits du terroir, le dimanche 16 septembre à Fouron-Saint-Martin.

    N’hésitez pas à nous contacter au Centre sportif et culturel des Fourons à Fouron-Saint-Martin  – 04/381.22.37 – fourons@skynet.be , les emplacements sont gratuits.

  • En région liégeoise, les agriculteurs seront dédommagés

    Le ministre wallon de l’Agriculture, René Collin (cdH), a annoncé la reconnaissance, par l’IRM, du caractère exceptionnel de la sécheresse. Cette reconnaissance concerne déjà 166 communes wallonnes, dont huit dans l’arrondissement liégeois.

    Bassenge, Dalhem, Oupeye et Visé sont concernées.

    D'un article d'ESEN KAYNAK à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 16 août 2018.

  • La situation devient critique pour

    Pour Dominique Meyers, qui possède des vergers de pommes et de poires à Aubel et dans les Fourons, l’urgence est de mise. Les jeunes arbres ne peuvent en effet pas aller chercher de l’eau comme les plus vieux, étant donné qu’ils ne sont pas assez enracinés. « La situation devient critique. Je n’ai pas une rivière ou un fleuve à proximité des vergers pour irriguer constamment mon terrain. Je dois arroser une vaste superficie à petite échelle avec un tracteur et ce n’est pas facile. L’idéal serait d’abord d’avoir deux jours de bruine avant plusieurs jours de pluie pour permettre à l’eau de rentrer dans le sol. Il faut espérer ne pas avoir de grêle car cela pourrait abîmer les arbres et les fruits. »
    TOUT N’EST PAS NOIR
    Heureusement, la première partie de la saison a été plus positive car la pollinisation a été excellente au printemps. « J’ai la chance d’avoir des fruits en abondance sur les arbres et qui sont de qualité », détaille Dominique Meyers.
    « Avec le soleil, les fruits sont encore plus sucrés et le goût est excellent. Grâce à une saison printanière humide, il y a pas mal de réserves d’eau dans le sol. C’est notre chance. Maintenant avec la sécheresse, les fruits seront plus petits que d’habitude. »
    D’un article de C. B. dans LA MEUSE du 6 août 2018

  • Un double agnelage en plein mois de juillet

    Bien connu en Basse-Meuse et plus précisément à Dalhem pour son métier de vétérinaire, Serge Belleflamme a également la photographie comme passion. Il a ainsi saisi, ce jeudi, un moment « insolite et rare », puisqu’il s’agit d’un double agnelage au mois de juillet, « surtout de la part d’une mère qui avait déjà agnelé et élevé un jeune au printemps ». C’est tout joli et en plus, tout le monde se porte bien ! - Photos : S.B. (La Meuse Basse-Meuse du 27 juillet 2018).

    js.jpg

    Commentaire de Serge Belleflamme sur Facebook: En plus, il n'avait, parait-il, pas de bélier dans le troupeau..
    Heureusement, la mère et les petits se portent aussi bien que le berger, José Smeets et sa bergère.

  • L’arbre à clous de Fouron-le-Comte a rendu l’âme.

    L'arbre à clous en 2007

    J’ai déjà évoqué la présence de cet arbre à clous dans un billet en 2007.

    En 2015, il avait été proposé parmi les candidats du concours "l'arbre européen de l'année". La commune l'avait fait soigner. Il faut croire que ce traitement lui a été fatal.

    Le bourgmestre annonce en effet aujourd'hui que le vénérable arbre s'est écroulé aujourd'hui.