Web Statistics

Politique communale

  • Conseil communal du 26 avril 2018

    Le conseil communal des Fourons se réunira le jeudi 26 avril 2018 à 20 h.30. L'ordre du jour ne semble pas très lourd.

    1. Questions des conseillers.
    2. Le team de management a donné un avis positif sur une modification de l'effectif du personnel.
    3. INTER-ENERGA : modification des statuts
    4. INFRAX LIMBOURG : modification des statuts
    5. INTER-ENERGA : assemblée générale du 15 mai 2018
    6. INTER-AQUA : assemblée générale du 22 mai 2018
    7. Il y a quelques années la société AD Juris a acheté l’habitation Place communale 3-5. Un petit morceau de la parcelle (parking privé) est momentanément encore propriété de la commune. Le collège des bourgmestre et échevins a désigné un géomètre qui a mesuré la parcelle et a transmis une estimation. Sur base de ceci il est demandé au conseil communal de régulariser la situation et de vendre la parcelle.
    8. Participation aux assurances communes souscrites pour les zones de police limbourgeoises et la répartition du coût d’engagement d’un éventuel consultant d’assurances pour l’audit et/ou accompagnement de la passation des marchés publics entre les zones avec une clé de répartition.
    9. Achat commun d’un radar de vitesse digital et le cas échéant la fonctionnalité ANPR avec une prise en charge de 80% pour la zone de police Bilzen-Hoeselt-Riemst et 20% pour la zone de police des Fourons. Ce projet est repris dans le budget approuvé de la police 2018 dans lequel est prévu un montant de maximum de 13000 euros.
    10. Achat d'un nouveau véhicule de police Toyota Yaris 1500 Hybride et accord pour la transformation du véhicule pour le service de police (striping e.a.) qui peut être réalisé par les services logistiques de la police fédérale. Le montant budgété de 24.600 euros dans le budget de l'année de service 2018 suffit pour l’achat d’un montant total d’environ 22.406,69 euros y compris la transformation et la TVA, excepté la commande des protections de siège et le kit radio de police qui sont à commander séparément.
  • Retour des bulles TERRE pour la collecte de vieux vêtements

    A la suite de la décision du conseil communal des Fourons du 25 janvier 2018 votée par 8 membres de la majorité flamande, l'a.s.b.l. TERRE a dû retirer ses bulles qui étaient placées sur le domaine public.

    Aucun règlement n'interdit cependant la collecte de vieux vêtements dans des bulles placées sur des terrains privés.

    Des bulles ont été replacées hier à différents endroits. Il semble en effet important de poursuivre la collaboration avec l'a.s.b.l. TERRE dont le siège se situe à Herstal, alors que la majorité communale privilégie la collecte des vieux vêtements par une société basée à plus de 130 km.

    Faire confiance à Terre asbl pour la collecte de textile, c'est opter pour:

    L'emploi local

    La collecte, le tri et la vente de vêtements fournissent un emploi stable à 200 personnes en Wallonie et principalement en Basse-Meuse.

    L'insertion

    La récupération de vêtements offre une insertion sociale à des personnes éloignées des circuits traditionnels de l'emploi.

    La solidarité

    Les résultats de Terre asbl sont réinvestis dans des projets de développement durable ici et dans les pays du Sud.

    L'environnement

    La collecte sélective de textile donne une seconde vie aux vêtements et réduit le volume de déchets (à condition de ne pas faire des centaines de kilomètres pour les transporter à Boechout).

     Les bulles TERRE se trouvent maintenant aux emplacements suivants:

    • devant la salle LES AMIS REUNIS à Mouland
    • sur le parking de la salle FURONIS à Fouron-le-Comte
    • sur le parking du Centre sportif et culturel à Fouron-Saint-Martin
    • rue du Village 34 à Rémersdael

    Capture d’écran 2018-04-14 à 11.21.51.png

     

  • Les étrangers ont un droit que les Belges n'ont pasA

    A Liège, seuls 12% des résidents étrangers sont inscrits sur les listes électorales. On sait que ce n'est pas le cas aux Fourons où 90 % des étrangers étaient inscrits. Ont-ils été harcelés pour arriver à un tel résultat?

    Quand on est étranger, devenir électeur ça n'est pas automatique. Il faut en faire la demande, se rendre à l'administration communale et demander à être inscrit sur les listes électorales. Une date butoir : le 31 juillet.

    Faire cette démarche, donne un droit : celui de voter. Mais aussi une obligation : celle de voter. "Du moment où vous faites le choix de devenir électeur, vous êtes soumis à l'obligation de voter, comme tout citoyen", confirme Julie Fernandez-Fernandez, échevine à l'état civil à Liège. Les étrangers, inscrits sur les registres électoraux, qui n'exerceraient finalement pas leur droit de vote "s'exposent alors aux mêmes sanctions que les citoyens belges". Une différence tout de même : un résident étranger peut décider à tout moment de se désinscrire des listes d'électeurs.

  • Conseil communal des Fourons du jeudi 29 mars 2018

    Le conseil communal des Fourons se réunira le jeudi 29 mars à 20 heures 30.

    Parmi la quinzaine de points inscrits à son ordre du jour, nous relevons:

    • La désignation d'un représentant "IGS Travaux de quartier Limbourg Sud Est". Le conseil communal ayant approuvé l’accord de coopération intercommunale concernant les travaux de quartier, il est nécessaire de désigner une représentant(e) de la commune et un(e) remplaçant(e).
    • Suite à la plainte de Benoît Houbiers contre la décision du conseil communal du 9 décembre 2017 concernant le crédit-pont en faveur de l'église Saint-Lambert de Fouron-le-Comte et la suspension de la décision irrégulière par le Gouverneur de la province, le conseil communal doit prendre connaissance de ceci et il peut retirer la décision suspendue ou la justifier. On reparlera donc encore de la foireuse construction de la salle paroissiale de Fouron-le-Comte.
    • Le conseil prendra connaissance de la liste de synthèse du conseil du CPAS du 27 février 2018.
    • Comme en Wallonie, les secrétaires communaux sont devenus des "Directeurs généraux". C'est le cas pour Maïke Stieners qui portera maintenant le titre de "Directrice générale" et Hanne Muermans sera "Directrice financière". Leurs remplaçantes porteront le titre aussi.
    • L’enquête publique concernant la détermination du nom de rue ‘Pastoor Veltmansstraat (traduction : rue Curé Veltmans) à Fouron-Saint-Martin s’est achevée. Il n’y avait pas d’objections. Il est demandé au conseil à déterminer définitivement le nom ‘Pastoor Veltmansstraat’ (traduction : rue Curé Veltmans).
    • Le cahier des charges pour les plans de gestion des églises a été approuvé le 30 novembre 2017, mais il est nécessaire d'y apporter une rectification.
    • Le conseil communal de novembre 2017 a approuvé temporairement le plan d’implantation spatiale ‘Services communaux Schietekamer ». L’enquête publique est entre-temps expirée et il n’y avait pas d’objections. Il est demandé au conseil communal d’accepter définitivement ce plan d’implantation spatial.
    • Désignations de représentants pour Infrax et Inter-Aqua
    • Le compte annuel 2016 de la zone de police Fourons est présenté pour approbation au conseil communal,
    • Pour finir, le conseil aura droit à de "longues" explications du bourgmestre concernant l'interdiction de circuler dans la rue Mennekensput. Décision contestée par une partie importante de la population, mais apparemment incontestable... 
  • Benoît Houbiers interrogera le bourgmestre jeudi soir

    Benoît Houbiers posera deux questions lors du conseil communal de ce jeudi 22 février en relation avec les Capture d’écran 2018-02-19 à 14.15.38.pngcommissions consultatives que la majorité VB a mises en place lorsqu'elle a pris le pouvoir. Ces commissions ne semblent plus être tellement en odeur de sainteté depuis que le bourgmestre vire de plus en plus vers une politique de droite beaucoup moins intéressée par les principes de transparence et par la participation citoyenne.

    Benoît Houbiers s'étonnera ainsi du fait que le conseil communal n'est jamais appelé à prendre connaissance des rapports des commissions consultatives alors que cet engagement est inscrit dans leurs statuts.

    Par ailleurs, constatant que les associations qui s'occupent de l'animation sociale pour les seniors doivent souscrire une assurance responsabilité civile, il dénonce le fait que la commission consultative de l'environnement, dont la seule compétence est de donner des avis, se lance dans l'organisation d'activités. Qui prend dans ce cas la responsabilité de ces organisations, d'autant plus que du personnel y participe. Ces activités sont-elles des activités organisées par la commune, avec la couverture de l'assurance R.C. de la commune?