Web Statistics

Prévention

  • 13 détenteurs de drogues

    (Depuis le hold-up de la Fabrique d'église de Fouron-le-Comte sur les finances communales, il faudrait évidemment multiplier les points d'interrogation sur cette photo-montage du futur commissariat de police fouronnais dont le financement est clairement mis en doute)

    La police des Fourons, assistée par deux équipes de la police fédérale de Hasselt, a procédé à des contrôles ce samedi de 18 à 24 heures à la frontière belge-néerlandaise.

    13 personnes ont été surprises en possession de drogues et en plus un homme détenait une arme.

  • Un homme / une femme prévenu(e) en vaut deux !

    (Photo de la  ZP des Fourons:  projet de commissariat à la Schietekamer)

    Lors des contrôles de vitesse faits à cinq endroits ce 16 février aux Fourons, on a de nouveau dénombré un taux de 19,64% des véhicules en excès de vitesse. Ceci malgré les chicanes, les contrôles de vitesse précédents et les campagnes de sensibilisation. Sur l'un des cinq sites le taux était même à 35% ! Le véhicule le plus rapide a été flashé à 81 km/h (après correction) au lieu de 50 km / h, ce qui est en réalité encore plus de 90 km/h sur le compteur de vitesse !

    Juste pour votre information / rappel : une collision non freinée à 50 km/h équivaut à une chute de 10 mètres de hauteur, tandis qu'une collision non freinée à 90km/h équivaut à une chute de 32 mètres de hauteur ! Une vitesse supérieure de quelques km/h augmente considérablement la distance de freinage et réduit proportionnellement la chance de survie des usagers faibles impliqués dans une collision.

    Les experts confirment l'importance des contrôles de vitesse dans l'intérêt de la sécurité routière, et l'enquête récente auprès de la population a montré une forte demande pour en organiser plus. Bientôt, les policiers fouronnais vont également commencer par l'utilisation de 'flasheuses' (voitures moins repérables) d'autres zones de police.

  • Une conférence et un débat sur l’e-cigarette jeudi à Visé

    L’e-cigarette a le vent en poupe. De nouvelles enseignes commerciales se développent et proposent ce produit au Capture d’écran 2017-01-07 à 08.03.01.png
    public. Souvent présentée comme efficace et sans danger, les effets de la cigarette électronique sur la santé n’ont pourtant pas encore été évalués.

    Pour faire le point sur ce sujet qui fait débat, une conférence-débat intitulée « Le point sur la cigarette électronique – La vape en Belgique » sera proposée le jeudi 12 janvier 2017, à 19h30 à l’Institut du Sacré-Cœur de Visé (rue de la Trairie, 27 à 4600 Visé). Cet événement aura lieu en présence du Professeur Pierre BARTSCH, spécialiste en Tabacologie, Pneumologie, Allergologie – Physiologie du travail à l’ULg.

    L’entrée est gratuite mais la réservation souhaitée au 04/237.94.84 ou par e-mail à l’adresse iproms@provincedeliege.be.

  • Des radars fixes dans les 6 communes de la Basse-Meuse

    La lutte contre l’insécurité routière, et plus particulièrement celle due à la vitesse, est une des priorités de la zone de police de la Basse-Meuse. C’est dans cette optique que 2017 devrait voir l’arrivée de neuf radars fixes répartis dans les six communes qui composent la zone de police : Bassenge, Blegny, Dalhem, Juprelle, Oupeye et Visé. La décision a été prise récemment par le Collège de police. Concrètement, deux boîtiers seront installés à Visé, Oupeye et Blegny et un boîtier le sera à Juprelle, Dalhem et Bassenge. Un ou deux radars seront achetés et voyageront aléatoirement dans ces boîtiers. Les automobilistes ne seront bien évidemment pas avertis de la présence ou non du radar dans ceux-ci, les obligeant à lever le pied s’ils ne veulent pas prendre le risque de se faire flasher. L’installation de ces radars devrait se faire dans le courant 2017. La procédure de marché doit encore être faite et, surtout, les différents bourgmestres doivent donner une liste de rues dans lesquelles ils souhaiteraient qu’on installe leur(s) radar(s). Cette liste devra alors faire l’objet d’une analyse par la zone de police afin de voir s’il est techniquement possible de les installer. AURÉLIE DRION dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 3 décembre 2016

  • ACTION DE PRÉVENTION CEINTURE DE SÉCURITÉ

    Un contrôle routier d'envergure s'est déroulé ce lundi à Welkenraedt. Il portait principalement sur le port de la ceinture de sécurité. A l'issue du contrôle, les conducteurs, fautifs ou non, étaient invités à prendre part à des actions de prévention. Au menu, la fameuse voiture-tonneau !

    Capture d’écran 2016-07-05 à 15.23.22.png