Fourons

  • Décès de Monsieur Georges VANDERHEYDEN, époux de Madame Amel REMICHI

    Capture d’écran 2020-11-25 à 08.12.29.pngLa famille annonce le décès de Monsieur Georges VANDERHEYDEN, époux de Madame Amel REMICHI, né à Fouron-Saint-Martin le vendredi 11 juin 1948 et décédé à Mons le lundi 23 novembre 2020 à l'âge de 72 ans.

    La famille ne souhaite pas de visites.

    La liturgie des funérailles, suivie de l’inhumation au cimetière d’Aubel,  sera célébrée en l’église Saint-Hubert d'Aubel le vendredi 27 novembre à 14 heures.

  • Une plantation de cannabis découverte dans une habitation

    Gros déploiement de policiers, ce mardi matin, sur la chaussée d’Argenteau, à quelques dizaines de mètres du chemin qui donne accès aux étangs de La Julienne.

    Les enquêteurs de la zone de police de la Basse-Meuse ont en effet démantelé une plantation de cannabis. Celle-ci Capture d’écran 2020-11-25 à 07.46.28.pngétait installée dans le garage d’une habitation de la chaussée d’Argenteau. Elle comprenait de 400 à 450 plants.

    Sur place, les policiers de « Mosa » ont interpellé une personne d’origine étrangère qui sera déférée au parquet de Liège. « Les enquêteurs ont été mis sur la piste en raison de va-et-vient fréquents », explique Alain Lambert, chef de la zone de police. « Ils ont ensuite procédé à diverses vérifications qui ont permis de confirmer la présence d’une plantation. » Pour qui était destinée la marchandise, estimée à un peu plus de 50.000 euros ? « Nous avons actuellement beaucoup de plantations, ce qui est inquiétant (une plantation de 750 plants a encore été démantelée au début de ce mois à Vivegnis, ndlr). Nous sommes proches de la frontière avec les Pays-Bas. Elle aurait donc pu servir à alimenter les coffeeshops néerlandais. Mais il arrive aussi, bien évidemment, que la marchandise soit destinée au marché liégeois. » Les enquêteurs de la section stup’ de la Brigade locale de recherche tenteront de le déterminer. 

    AURÉLIE DRION dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 25 novembre 2020

  • Conseils communaux en ligne : les Wallons apprécient

    L’Union des villes et des communes de Wallonie (UVCW) a tiré un bilan après 8 mois de crise Covid. Outre les problèmes d’organisation au départ de la crise et les soucis financiers pour les communes, celles-ci relèvent des points intéressants concernant l’utilisation (fortement) accrue du numérique. Bien sûr, note l’Union, il faut faire attention que la fracture numérique ne laisse personne au bord du chemin, notamment les citoyens qui ne disposent pas du matériel informatique nécessaire. De même, l’Union insiste sur le fait que si le télétravail et les réunions virtuelles sont intéressants, « on n’oubliera pas que les réunions en présentiel sont très importantes dans la vie d’une institution » comme une commune.

    Un point de la communication de l’Union est intéressant, celui ayant trait aux conseils communaux. « On a pu constater que le taux de participation publique augmentait considérablement en cas de réunion virtuelle du conseil diffusée sur Internet. » Autrement dit, les citoyens s’intéressent beaucoup plus aux conseils communaux quand ils sont diffusés sur le web. Conclusion qui s’impose : « L’UVCW plaide également pour que les réunions du conseil communal en présentiel puissent être correctement télévisées vers le citoyen. » 

    B.J. dans LA MEUSE du 25 novembre 2020

    La proposition du conseiller communal Michaël HENEN qui sera débattue au conseil communal des Fourons ce jeudi 26 novembre 2020 correspond donc bien à une attente du public.

  • Clotilde Mailleu interroge le bourgmestre sur le stationnement à Fouron-le-Comte

    Pour la rue Haute, on ne peut pas vraiment parler de stationnement puisqu'il n'y a pas sur une seule place destinée au stationnement dans cette portion de la rue.

    20201121_013 copie.JPG

    Il est vrai qu'on a expliqué qu'il y aurait moins de places de stationnement parce qu'ON a préféré élargir les trottoirs. Cela ne semble pas être le cas dans la rue Basse comme le montre cette photo.

     

    Lire la suite

  • Grégory Happart pense aux fêtes... deux fois.

    Le conseiller communal Grégory Happart soumet deux points au conseil communal des Fourons de ce jeudi 26 novembre 2020.

    1. On sait que les Fouronnaises et Fouronnais ne sont pas heureux du système OPTIMO imposé par LIMBURG.NET qui leur impose de conserver leurs sacs de déchets pendant deux semaines. Pensant aux fêtes de Noël et de fin d'année où les Fouronnaises et Fouronnais seront privés de sorties et de restaurants, et où ils vont donc peut-être faire un peu plus de cuisine à la maison que d'habitude, Grégory Happart demande aux autorités communales (le collège) de solliciter LIMBURG.NET pour que, à cette occasion, les sacs noirs (déchets ménagers) et blancs (déchets de cuisine) soient spécialement ramassés dans la zone A (Mouland, Fouron-le-Comte, Fouron-Saint-Pierre) le 30 décembre, et dans la zone B (Fouron-Saint-Martin, Rémersdael et Teuven) le 6 janvier 2021. De cette manière, personne ne devrait conserver ses déchets ménagers et ses déchets de cuisine pendant plus d'une semaine.
      Et si la collecte par LIMBURG.NET n'était pas possible, Grégory Happart prévoit une collecte spéciale par les services communaux.
    2. Le conseil communal du 27 août 2020 a fixé les dates des jours de congé du personnel communal en 2021. Parmi ces dates, il y a le lundi 15 février pour le carnaval à Mouland et le mardi 16 février pour le carnaval à Fouron-le-Comte. Comme les carnavals sont annulés pour 2021, Grégory Happart propose que ces deux jours de congé soient reportés à deux autres dates et comme il a l'esprit festif, il voudrait en faire profiter les organisateurs de festivités.
      C'est ainsi qu'il propose que le jour de congé du lundi 15 février soit reporté au lundi 6 septembre 2021 (kermesse de Mouland) et que le mardi 16 février soit reporté au lundi 27 septembre 2021 (kermesse de Fouron-le-Comte).
      Comme la fermeture du parc à conteneurs ne se justifierait absolument plus au carnaval, il serait évidemment utile d'adapter les mêmes modifications pour la déchèterie communale.