Conseil communal court du 28 mars 2013

Commencé avec un quart d'heure de retard, le conseil communal n'aura duré que trois quarts d'heure jeudi soir.

Une relation détaillée est peut être lue ici.

Grégory Happart a été désigné pour représenter la commune des Fourons (avec 4 membres de la majorité flamande) au sein de l'assemblée générale de TECTEO. La majorité a en effet dû céder un siège puisque les statuts de TECTEO imposent la représentation proportionnelle des partis présents au sein du conseil communal.

Le bourgmestre a voulu ironiser en disant que Grégory Happart pourrait représenter "Retour-aux-Libertés" Greg_20120930_120.jpgà Liège grâce aux voix de Voerbelangen, oubiant que lui-même a pu siéger pendant douze ans comme échevin de l'opposition grâce à un accord de José Happart en 1988.

A la fin du conseil, le bourgmestre a encore voulu se mettre en vedette en annonçant déjà un point qui sera examiné à la prochaine séance puisqu'il n'y a pas eu de consensus au sein du collège à ce propos. 

Le collège avait en effet reçu une lettre de la présidente de la commission économie du Parlement flamand, Mme Patricia Ceysens, qui lui demandait de se prononcer sur une finale ".vlaanderen" pour les adresses électroniques.

Contrairement à ce que le bourgmestre indiquait lui-même sur l'écran de la salle du conseil communal, l'adresse de José Smeets, par exemple, ne serait pas: "jose.smeets@devoor.vlaanderen.be", mais "jose.smeets@devoor.vlaanderen".

José Smeets a évidemment voté contre cette idée et voilà pourquoi le point sera inscrit à l'ordre du jour du prochain conseil communal. Ce sera un nouvel acte de mépris de la majorité flamande à l'égard de la communauté francophone indigène des Fourons. Il a déjà fallu accepter des adresses avec la finale "@devoor.be", alors que techniquement il était possible d'avoir en même temps "@voeren.be" et "@fourons.be". Dans quelques mois (car ce n'est pas encore fait), ce sera donc une finale "@devoor.vlaanderen".

Les Flamingants avaient souhaité créer la finale "vl", mais les finales en deux lettres sont réservées aux états (ce qui n'est pas (encore?) le cas de la Flandre.


Les commentaires sont fermés.