Nico Droeven fait le bilan de sa rencontre avec l'Ambassadeur US.

 

Droeven_20130505___11003500031.jpg

J'ai d'abord accueilli l'Ambassadeur en lui rappelant que nous nous trouvions à quelques mètres de l'endroit où un soldat américain ( Ray Horton) est tombé pour notre liberté (en face de chez Kurvers) lors de la libération de notre commune début septembre 1944. Un autre est quant à lui tombé à Mouland (Léonad Hofmann). Tous deux reposent au cimetière US de Henri-Chapelle. C'est grâce à ce sacrifice ultime et tant d'autres d'ailleurs que nous sommes des citoyens libres aujourd'hui. Je lui ai remis la plaquette éditée par notre Centre culturel  en 1994 "Les Fourons libérés" qui reprend des témoignages de première main de Fouronnais ayant connu la guerre et la libération. Un seul de ces témoins est encore en vie aujourd'hui, c'est Théo Broers. Des photos d'époque agrémentent également notre publication.

20130505___11040600040.jpg

J'ai également parlé de ma rencontre avec George Ciampa et des trois documentaires éducationnels que nous avons réalisés ensemble à l'attention des écoles aux Usa pour que la Mémoire ne se perde pas. Je lui ai remis une lettre de George Ciampa dans laquelle ce dernier lui certifie mes dires et dans laquelle il remercie l'Ambassadeur d'accepter ses trois films. J'ai parlé à l'Ambassadeur de notre dernier film relatif à l'Adoption des tombes au cimetière de Henri-Chapelle tourné en septembre 2012 et qui va sortir d'ici peu aux USA. Ce film aura pour titre "They will never forget" et exprimera les sentiments d'adoption de  nombreux adopteurs tant belges que hollandais (Margraten étant déjà complet en adoption). Ce film vient de recueillir un Award au Festival Américain du film documentaire de Palm Springs dès avant sa sortie officielle, couronnant ainsi le long travail de restitution de la Mémoire de George Ciampa. Ce dernier n'est pas un inconnu de leurs services, car après la cérémonie, j'ai été approché par un des accompagnants de l'Ambassadeur Brian G.Dick  de l'Office of Public Diplomacy de l'Ambassade qui nous avait connu sur les Riders l'an dernier (handicapés de l'armée US qui sont venus faire le tour de la Bataille des Ardennes en juin 2012).

Dick_20130505___11113100063.jpg

Voilà, par ailleurs je crois que mon intervention a eu l'oreille attentive de l'Ambassadeur car il est lui-même fils de juif polonais ayant connu les affres de la guerre en Europe avant de pourvoir s'échapper et gagner les USA. C'est ce qu'il nous a confié d'entrée à la maison communale déjà. J'ai précisé à M. Gutman que nous lui enverrions sous peu le quatrième film " They will never forget" à l'Ambassade.

Les commentaires sont fermés.