42,80 % de la population fouronnaise est d'origine étrangère

Selon des statistiques diffusées par une agence gouvernementale flamande, la population fouronnaise comprend 1793 fouronnais d’origine étrangère, soit 42,8 % de la population totale. 

Ces statistiques entrent dans les détails et nous apprenons par exemple que 151 enfants de moins de 5 ans sont d’origine étrangère, soit 61,9 % de tous les enfants du même âge.

Etrangers.jpg

N.B. Ce chiffre tient compte des enfants dont l’un des parents est né à l’étranger. « Avec ce sens élargi, on peut dire que 25 % de la population belge est d’origine étrangère », déclare le Pr Patrick Deboosere (ULB).

Eliane Tillieux (PS), ministre wallonne de l’intégration sociale, estime qu’il faut s’en tenir aux chiffres des étrangers ayant gardé leur nationalité d'origine et pas aux chiffres élargis aux enfants des étrangers.

Et pourtant, ces enfants, même s’ils ont la nationalité belge, ne méritent-ils pas une aide spécifique à l’intégration ?

« Nos efforts se concentrent sur les primo-arrivants, répond la ministre. 

Leurs enfants seront aidés comme tous les autres enfants. Il y a 322.000 étrangers en Wallonie dont 252.000 issus de l’Union européenne. Sur les 70.000 non Européens, 23.000 parlent le français. En Flandre, rares sont les étrangers qui parlent le néerlandais.

Je peux donc comprendre leur étude. J’espère du moins qu’elle vise à une meilleure intégration et n’a pas d’objectif électoraliste ! »

(Extrait d'un article de Françoise De Halleux dans "La Meuse" du 29 janvier 2014). 

Commentaires

  • Attention! Ceci ne veut pas dire que toutes ces personnes sont encore de nationalité étrangère ou de nouveaux venus. On a pris l'origine étrangère depuis les ancètres. Comme le veut le cas, nous avons dans notre conseil communal p.e. quelques de nos conseillers francophones qui sont - suivant les recherches - d'origine néerlandaise. Comme aussi une partie de ma propre famille et tant d'autres familles fouronnaises.

Les commentaires sont fermés.