Marcel Heusschen a repris l’équipe de Fouron (P3C) en cours de saison

FOOTBALL – PROVINCIALE 3C 

Heusschen.jpg

Ayant repris l’équipe de Fouron après 10 journées de championnat et réalisé d’emblée un match nul 4-4 face à Fléron et un nul à Richelle B, on pensait que l’arrivée de Marcel Heusschen, en lieu et place d’Alexis Carrens, allait remettre les Fouronais sur les rails.

« Après avoir démissionné au CS de Welkenraedt, je pensais arrêter définitivement le football », nous explique Marcel. « Mais, trois jours plus tard, je recevais la visite du président François Heuts me demandant de re- prendre l’équipe en main. Pas très emballé au départ, j’acceptais pour faire plaisir sans connaître quoi que ce soit de l’équipe. Actuellement avant der- nier avec 12 points mais à 11 points de Haccourt et de Soumagne, je ne me berce plus d’illusions, l’équipe n’étant pas équilibrée et, à chaque match, il nous manque un petit quelque chose pour l’emporter. Je pense qu’avec un bon joueur dans chaque ligne, on n’en serait pas là. Après deux descentes successives de P1 en P3, les joueurs sont tous partis et il a fallu re- construire une nouvelle équipe. Il paraît que mon prédécesseur devait amener des joueurs évoluant en équipe B à Visé mais, finalement, aucun n’est venu et le comité a dû se retourner sur ce qu’il pouvait. Possédant un noyau restreint où il est impossible d’instaurer une concurrence, je suis déjà content de me retrouver avec 14 joueurs à inscrire sur la feuille de match. En cas de descente, les dirigeants ne veulent pas mettre la clé sous le paillasson mais plutôt rebondir avec un nouveau projet. »

Aubelois de souche, Marcel Heusschen a fait toutes ses classes de jeunes à Aubel avant de faire partie de l’équipe 1re alors qu’il n’avait que 16 ans et 1 mois. Il va évoluer durant plusieurs années jusqu’en Promotion sans connaître la montée en division 3 nationale, mais se souvient comme si c’était hier de la montée en P1 lors d’un match mémorable joué à Momalle. Caserné à Cologne, Marcel aurait dû faire l’impasse pour cette rencontre, mais ce n’était pas le genre de la maison de manquer un tel événement. Si bien qu’il allait faire le mur et être présent pour débuter la rencontre. La victoire, suivie d’une fête qui dura toute la nuit, allait causer de petits problèmes à Marcel lors de la rentrée au bercail. Le commandant allait lui infliger des corvées durant la semaine, mais comme celui-ci était un fervent de foot, il n’eut pas la main trop lourde.

Après Aubel, c’est d’abord Minerois puis Xhoffraix avec André Scheen avant de devenir joueur-entraîneur à Remersdael, qui allait évoluer durant les deux dernières années de son existence en P3 sur le terrain B d’Aubel. La boucle était bouclée, bien qu’on allait le retrouver entraînant les juniors de Butgenbach, Plombières et Battice durant 5 ans.

D'UNE PAGE DE CHARLY JORIS dans "La Meuse Verviers" du 30 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.