Pour profiter du beau week-end...

Il faut avoir des voisins courtois et respectueux.

FSP1.jpg

Le décret flamand autorise l'épandage du lisier du 16 février au 31 août, sauf le dimanche et la nuit. Le vendredi, c'est donc permis, même si les voisins peuvent espérer passer un beau dimanche au soleil sur  leur terrasse.

La voisine, pas contente, s'exprime:

"Et voilà comment on se fait emmerder, au sens propre (!) du terme, un vendredi, veille d'un week-end annoncé chaud et sec, à 1m de notre jardin et 5 m de notre table de jardin ! Comme s'il n'y avait pas de place plus loin !!! 

Je suis de la campagne et je l'apprécie avec ses bons et mauvais côtés, mais là, c'est vraiment exagéré dans l'irrespect ! Heureusement que ce sympathique monsieur n'avait pas accès à notre terrasse, je n'ose imaginer !!!
On se réjouit de fêter Carnaval ce dimanche avec nos invités..."

FSP2.jpg

Santé !

Il est vrai que, avec tout le mauvais temps qu'on a eu cet hiver, les pauvres fermiers n'ont pas eu l'occasion de choisir une autre date pour l'épandage du lisier.

Commentaires

  • Si cette personne veut de la tranquilite, pourquoi ne pas aller vivre dans un bois, sans prairie autour d'elle et sans voisin qui travaille probablement 15 heures/jour pour lui remplir son assiette? Contrairement à elle, ce fermier lui n'est pas en congé et n'a que peut de chance de pouvoir profiter de cette belle meteo que l'on annonce sur sa terrasse.
    L'hiver fut certainement clement du point de vue de la neige et des températures mais les pluies, elles, ont été bien présentes. Et depuis le 16 fevrier, les prairies les plus difficiles d'acces et les plus humides ne sont accessibles qu'a partir de ces jours-ci.
    Cette personne devrait suivre un agriculteur dans son quotidien durant une journée. Cela la rendrait peut-être un peu plus indulgente vis à vis de ceux qui ont passe les dernieres années à s'endetter pour continuer à lui fournir une alimentation de qualite!
    Je suis moi-même un jeune agriculteur qui sort d'une crise de 4 ans dans son secteur et qui se bat tout les jours, dimanche compris, pour abattre le travail (particulierement important ces-jours-ci) et il serait clairement hors de questions de prendre sur mes courtes soirées ou mes nuits (parce que decrocher, accrocher un tracteur, ouvrir, fermer une citerne, la melanger ca prend du temps!) pour que le nez de cette personne ne soit pas gêné!

  • Réponse d'une épouse d'agriculteur

    Je vous signale que l'agriculteur a nourri sa prairie avec de "l'engrais naturel" de ces bêtes qui passent l'hiver dans l'étable avec un confort de "luxe" (dormir sur matelas, sciure 2x / jour, ...).
    Je suis profondément déçue que vous avez posté ces photos sur internet, car vous auriez pu le faire également mercredi. En effet, ce jour-là, j'étais dans votre village ou celui-ci était envahi par une fumée blanche qui provenait certainement d'une personne qui brûlait ses déchets. Cela devait être près de chez vous et même tout près, me semble-t-il !? Si ça c'est de l'écologie, alors il faut me l'expliquer !!!!!!!!!
    Sachez bien que mon mari travail sans compter ses heures pour vous fournir une alimentation de qualité.
    J'oubliais, si cela vous dérange vraiment, je suppose qu'il y a encore des maisons à louer en ville.

    Je remercie le commentaire d'Hollands

  • Je voudrais simplement dire à cette personne que nous (agriculteurs) sommes dirigés par des bureaucrates, je les appelle "des grattes papiers", ils décident tout en théorie! Avant qu'ils n'installent toute cette règlementation, on conduisait notre lisier lorsque l'on annonçait de la pluie pour avoir un rendement maximum de celui-ci. MAIS vu que les délais d'épandage, la façon d'épandage nous sont IMPOSSES cela devient TRES difficile. Je pourrais vous en dire plus sur tout ce qu'on nous impose et vous respecteriez bien plus tout ce qui se passe en coulisse pour remplir votre assiette de produits de très haute qualité et très contrôlés si ceux-ci proviennent de chez nous.


    Je remercie les commentaires de mes collègues.

    PS. Si vous continuez à casser du sucre sur le dos des fermiers, vous mangerez un jour ce qu'il a sur votre photo...à bon entendeur...

  • Mon intention n'était pas de casser du sucre sur le dos des fermiers. Je les respecte et admire ceux qui ont encore le courage de faire ce métier là. Je suis bien consciente que les obligations, les restrictions qu'on leur impose leur pourrissent la vie.

    Mon propos était :êtes-vous devenus si amer que vous en avez oublié la courtoisie ?

    La prairie n'était-elle pas assez grande pour laisser quelques mètres entre l'endroit où on épandait et mon jardin. Est ce que cela aurait compromis tout l'épandage ?

    Bien sûr, vous pouvez épandre, vous devez épandre, on le sait et ça ne m'est même pas venu à l'esprit de vérifier si c'était un jour où vous pouviez ou pas parce que je sais que ça doit se faire et que vous n'avez pas beaucoup de possibilités pour le faire, mais est ce qu'on vous a interdit de rester sympa !

Les commentaires sont fermés.