Habitants d'origine étrangère

Capture-d’écran-2014-05-27-à-11.48.03.jpg

Les Fourons comptaient au 1er janvier 2013 1.672 habitants d'une autre origine que la Belgique. Le nombre d'habitants d'origine étrangère a évolué entre 2007 et 2013 de 1.603 à 1.672 personnes. Sur base des renseignements du Registre national, les personnes d'origine étrangère sont définies de la façon suivante:

  • des gens qui n'ont pas la nationalité belge;

  • des gens qui sont belges, mais ne l'étaient pas à la naissance;

  • des belges, qui étaient déjà belges à leur naissance, mais n'étaient pas belges de naissance;

  • des belges, qui étaient déjà belges à leur naissance, mais dont l'un des parents n'était pas belge à la naissance.

 

Au début de 2013, le nombre d'habitants qui ne sont pas d'origine belge s'élève aux Fourons à 40,7 %, soit plus que la moyenne de la province qui est de 24 %. Cette proportion est passée de 37,7 % en 2007 à 40,7 % en 2013. Pour la province du Limbourg, cette proportion est passée de 20,7 % à 24 %

Commentaires

  • "des gens qui sont belges, mais ne l'étaient pas à la naissance
    des belges, qui étaient déjà belges à leur naissance, mais n'était pas belge de naissance."

    Ouf, comme les parents ou grand-parents de certains conseillers Retour à Liège donc. Ou comme il y en a dans chaque famille!!! Donc pas comme dans vos mots politiques: "les Hollandais"

  • Le même document mentionne que 1.412 de ces 1.672 citoyens d'origine étrangère sont d'origine hollandaise. Cela fait 84,45 %.

    Il n'est pas question des grands-parents dans la définition.

  • Mon petit-fils est un d'eux Jean-Louis. Sa mère, qui est conseillère cpas est "Belge" et son père est Néerlandais. Ce dernier habitait avec ses parents chez nous. Les enfants de sa soeur (aussi néerlandaise) ont un père Belge. Ils sont aussi régistrés dans tes chiffres. Comme les enfants de plusieurs des mes cousins et cousines qui ont marié un(e) Néerlandais(e), mais qui sont en fait Belges et travaillent ou étudient en Belgique. Aux urnes et dans la liste électorale ils sont Belges! Dans tes chiffres, ils ne le semblent pas. C'est un beau truc, mais pas correct. Et la presse n'en comprend rien du tout. Comme moi, tu le sais très bien. Merci d'avoir publié ces chiffres.

  • Il est vrai que les "étrangers" venus travailler dans les mines limbourgeoises deviennent plus vite Belges les dernières décennies. Cela s'explique du fait qu'il se sentent encore Italien(nes) p.e. mais que leur pays d'origine est plus loin d'ici. J'en connais plusieurs qui supportent les equipes italiennes ayant la nationalité belge. C'est vrai. Dans ce cas certainement leurs petits-enfants sont de "vrais" Belges qui ne figurent plus dans ces listes. Tu nous donnes la preuve que les Fourons sont de fait plus proche de la langue et du pays néerlandophone que de la Wallonië. Je commence à t'apprécier.

Les commentaires sont fermés.