Laurent Crutzen, avocat du meurtrier de Spa

Ce jeudi après-midi la reconstitution du meurtre de Christophe Maréchal s’est déroulée 

Capture d’écran 2014-11-28 à 08.22.55.pngau numéro 66 de la rue de la Sauvenière à Spa, là où le drame s’était déroulé en décembre 2013, dans l’habitation du meurtrier présumé Jean-Claude Matagne. Le Spadois de 33 ans était décédé à la suite de plusieurs coups de couteau assénés par Jean-Claude Matagne. La rue de la Sauvenière a été bloquée le temps de procéder à cette reconstitution des faits. 

 

L’avocat de Jean-Claude Matagne, le teuvenois Laurent Crutzen, n’a pas souhaité s’exprimer sur cette affaire. « La qualification des faits va sans doute poser problème », a-t-il tout de même lâché, en faisant référence à la prévention de meurtre qui sera sans doute re- tenue à l’encontre de son client par le ministère public. 

Un article de VICTORIA MARCHE à lire dans LA MEUSE VERVIERS du 28 novembre 2014.

Les commentaires sont fermés.