«Objectif : atteindre les 500.000 passagers»

Pour José Happart, le président de l’aéroport liégeois, ouvrir celui-ci à davantage de passagers est important pour l’avenir de  Liege Airport.Capture d’écran 2015-02-26 à 07.01.38.png

José Happart, un mois après l’annonce d’une ligne Liège-Munich par la compagnie britannique BMI, voici quatre nouvelles lignes de soleil par VLM. C’est important pour Liege Airport ?

Très important. En effet, même si l’activité cargo est le fer de lance de Liege Airport, y développer le trafic passagers est

fondamental. A l’heure actuelle, sur ce plan, Liege Airport est encore un peu juste avec 302.000 passagers. En effet, pour amortir la nouvelle aérogare, nous devrions accueillir au moins 500.000 passagers par an.

A 500.000 passagers par an, Liege Airport réalise alors une opération blanche ?

C’est cela. L’objectif est donc bien d’aller au-delà de ce chiffre.

Avec les vols vers la Corse, les cinq nouvelles destinations annoncées le mois dernier et ce mercredi, ainsi que d’autres à venir bientôt, nous pensons que nous pourrons accueillir une centaine de milliers de passagers en plus. (NDLR : avec les quatre nouvelles destinations annoncées ce mercredi, l’estimation du nombre de passagers en plus pour cette année 2015 est d’environ 35.000). Mon objectif est donc bien d’accueillir 400.000 passagers en 2015, et 500.000 en 2016. J’aimerais aussi, dès l’année prochaine, pouvoir décrocher quelques longs-courriers pour Liege Airport.

Si nous pouvions avoir un gros porteur par jour, ce serait très bien.

En fait, l’activité cargo et l’activité passagers sont liées ?

Oui. Si nous pouvons dégager du bénéfice avec l’activité passagers, cela nous permettra d’offrir de meilleures conditions aux compagnies cargo désireuses de venir s’implanter à Liège. La concurrence est rude avec d’autres aéroports. A l’avenir, si nous accueillons davantage de passagers, nous pourrons alors lutter avec de meilleures armes.

 

Un entretien de José HAPPART avec CHARLES LEDENT dans LA MEUSE du 26 février 2015.

Les commentaires sont fermés.