La dernière de Dragan Markovic

IMG_0928.gif

Les conseillers communaux et le personnel communal des Fourons étaient invités hier à 16 heures pour "fêter" la mise à la retraite de Dragan Markovic qui a "sévi" aux Fourons comme secrétaire communal pendant 35 ans. Mais Dragan Markovic a brillé par son absence. Il leur a donc posé un lapin!

Comme Fourons est une commune bilingue, il faut sans doute aussi évoquer le chat dans cette affaire.

IMG_0740.gif

En effet, "poser un lapin" se traduit par "zijn kat sturen" en néerlandais. 

Commentaires

  • Fourons n'est pas une commune bilingue, mais une commune purement flamande à statut spécial pour les habitants qui le souhaient et demandent.

  • On est bien obligé de répéter, encore et encore, les mêmes vérités.
    Toute personne qui connaît deux langues est une personne bilingue. Tout lieu où l'on parle deux langues est un lieu bilingue. A Bruxelles, deux langues sont officiellement reconnues. Bruxelles est donc un lieu bilingue, et les deux langues y sont sur un pied d'égalité. A Fourons, deux langues sont officiellement reconnues. Fourons est donc aussi un lieu bilingue, mais les deux langues n'y sont pas sur un pied d'égalité. La langue officiellement dominante est le néerlandais. Pourquoi? Parce que Fourons fait partie de la Région de langue néerlandaise. Comment? Parce que Fourons a été annexé à la Flandre en 1962-63, contre la volonté clairement exprimée de 65% des Fouronnais, de 65% des députés wallons et de 90% des sénateurs wallons.
    Mais Fourons reste bel et bien un lieu bilingue. Les chambres unilingues néerlandaises du Conseil d'Etat ont décidé que les facilités ne peuvent pas mener à un régime de "bilinguisme généralisé". Personne n'est évidemment capable de préciser où un tel régime commence. Cela expose donc les Fouronnais à l'insécurité juridique absolue et c'était bien là le but.
    H. Broers, bien sûr, va encore plus loin: il ne dénie pas seulement aux Fouronnais le statut de "bilinguisme généralisé", mais même le régime de bilibguisme tout court.

Les commentaires sont fermés.