Nouveau chef pour la zone de police des Fourons

Ronin Cox.png

Le conseil communal, siégeant à huis clos en conseil de police, a désigné hier soir le nouveau chef de la zone de police des Fourons et il n'y a qu'un seul candidat.

Il s'agit de Monsieur Ronin Cox et voici quelques renseignements à son propos. Il a 44 ans et il habite à Tongres.

Avant de commencer sa carrière dans différentes polices du pays, il a fait ses études secondaires à Tongres et des études supérieures à la Economische Hogeschool à Diepenbeek, puis il a été caporal à l'armée à Lüdenscheid en Allemagne, et aussi chauffeur routier chez Hollandia (Salaisons "Mon Village")  à Vivegnis. Son bilinguisme est donc probablement indubitable. En plus, il annonce une connaissance professionnelle de l'anglais et une connaissance limitée de l'allemand.

Pendant sa carrière à la police, il  été officier à  Bruxelles-Ville, Hasselt, Tongres, Forest, Bruxelles, à la police fédérale et au Comité P. Pendant cette dernière période au Comité P, il a entrepris des études universitaires à la VUB où il a obtenu le titre de master en criminologie avec une grande distinction. Son mémoire portait sur l'application de l'échelle de psychopathie révisée (PCL-R) pour le diagnostique de la psychopathie chez les femmes. Dans sa nouvelle zone de police, qui ne compte pas beaucoup de femmes, il n'aura sans doute pas beaucoup l'occasion de mettre son travail de fin d'études en pratique.

Son profil Facebook révèle qu'il a un ami fouronnais... encombrant.

Il pourra entrer en fonction, probablement encore en mai, dès approbation de sa désignation par arrêté royal.

Commentaires

  • Monsieur Xhonneux, je vous ai informé personnellement à la fin du conseil que monsieur Cox est porteur du dégré le plus haut (niveau universitaire) de la connaissance du français pour la communauté française. Nous avons donc trouvé qq qui est parfaitement bilingue et vous continuez à semer le doute. Pourquoi autrement écrire que "Son bilinguisme est donc PROBABLEMENT indubitableque"? Il y a un mot de trop dans cette phrase! Comment est-ce possible?

  • Pour donner satisfaction au bourgmestre, je corrigerai donc en écrivant que est donc le bilinguisme de Monsieur Cox est "PLUS QUE PROBABLEMENT" indubitable.

    On connaît, à l'administration communale, d'autres lauréat(e)s de l'examen de français dont le bilinguisme est "PLUS QUE DOUTEUX".

  • Est-on certain que Mr Cox, en quittant le Comité P n'a pas perdu son grade de commissaire divisionnaire auquel il était commissionné et ne se trouve dès lors pas dans les conditions requises pour accéder aux fonctions de chef de corps ?????

Les commentaires sont fermés.