Le Maestrichtois Tom Dumoulin de nouveau en ROJO

CYCLISME - VUELTA

Capture d’écran 2015-08-31 à 16.23.12.png 

Jasper Stuyven a émergé du chaos samedi à Murcie pour accrocher le premier succès majeur de sa toute jeune carrière. Mais le Belge l’a fait avec l’os scaphoïde cassé...  

A Murcie, Jasper Stuyven a écrit la première ligne consistante de son palmarès professionnel, qui compte déjà un titre mondial et un Paris-Roubaix chez les juniors, en claquant au sprint la huitième étape de la Vuelta. Mais, plus encore, le Louvaniste a écrit une histoire singulière ce samedi, cueillant les fleurs avec une... main cassée. Pris dans la cabriole massive qui a écartelé le peloton, le sociétaire de la formation Trek est directement remonté en selle. « Je me suis motivé moi-même, en fait. Je savais que je pouvais recoller au peloton. La chute ? J’ai vu des vélos en l’air et je n’ai rien pu faire. Je suis tombé sur le dos. Mais, après cette chute, j’étais plein d’adrénaline. Je me suis juste fait mal au poignet », narrait, doux euphémisme, le sociétaire de la formation Trek au sortir du podium. Quelques heures et une visite à l’hôpital plus tard, sa formation annonçait que cette anodine « douleur au poignet » cachait en fait une fracture de l’os scaphoïde, et, de facto, un abandon. 

Dimanche, dans l’Alto de Puig Llorença, ses quatre bornes et ses passages à 20 %, chacun des tau- liers a placé sa banderille dans un final débridé. Fabio Aru, Rafal Majka, Nairo Quintana ou le maillot rojo Esteban Chavez ont tenté l’aventure avant que, finalement, le surprenant Tom Dumoulin s’isole à deux kilomètres.
« Je suis surpris, je n’aurais jamais imaginé gagner sur une montée comme celle-là », expose le Giant, désormais en rojo.  

Les commentaires sont fermés.