Les 6 heures de Visé de retour aux Fourons?

Un air de Monte-Carlo aux 6 Heures de Visé

img1991.gif

Photo de l'époque où une étape spéciale des 6 heures de Visé montait
d'Obsinnich vers Besdael.

 

6 Heures de Visé Basse-Meuse, les – bonnes - nouvelles s'enchainent et, plus que jamais, la journée du 4 octobre s'annonce inoubliable.

 

Pendant de très nombreuses années, la famille Jouanny a marqué de son empreinte le Rallye Monte-Carlo. Non pas par les participations d'Yves, le fils, à l'épreuve routière la plus connue du monde, mais surtout parce que cette famille de passionnés de rallye avait créé une tradition en offrant à tous les équipages participants un morceau de tarte au passage des voitures devant leur restaurant ardechois, "La Remise", à Antraigues.

 

Si aujourd'hui Yves Jouanny a rangé son tablier de restaurateur, Luc Marchant s'est inspiré de cette halte légendaire pour la proposer aux organisateurs des 6 Heures de Visé Basse-Meuse 2015. Lui aussi – grand – passionné de course automobile et lui aussi restaurateur (le réputé Golden Horse "  à Fouron), il offrira un morceau de tarte aux pommes à chaque membres des équipages, dimanche après-midi. Il y ajoutera un verre de jus de pommes.

 

Voilà qui permettra aux participants de se sentir, un peu, au Monte-Carlo lors des 6 Heures de Visé.

 

Aux dernières nouvelles, il se pourrait que cette étape fouronnaise soit supprimée par les organisateurs, à cause de l'administration communale tatillonne, surtout envers des organisateurs francophones. Après intervention du bourgmestre (qui était en congé de maladie) et de l'échevin José Smeets, la taxe imposée initialement  (5 € par véhicule) a été supprimée, mais pour le principe l'organisateur refuserait de payer (ou de laisser payer) des frais de dossier (25 €) et une caution (100 €).

 

On peut de nouveau évoquer le principe des "deux poids deux mesures". On a vu en effet une balade touristique annoncée de moins de 26 old timers se transformer samedi dernier en course de côte par un organisateur hollandais à Teuven. En même temps, la caserne des pompiers accueillait une autre manifestation de masse (950 vespas) pour laquelle aucune autorisation n'avait été sollicitée et donc aucune taxe payée non plus, sans parler d'un rallye de motos qui est passé anonymement samedi après-midi.

 

Les commentaires sont fermés.