Destruction avant assainissement au cimetière de Fouron-le-Comte

Le bulletin communal d'octobre/novembre/décembre 2015 annonce que des travaux d'assainissement auront lieu au cimetière de Fouron-le-Comte à partir du 14 novembre 2015.

Faut-il en conclure que ces travaux, réalisés avant le 12 octobre 2015, ne faisaient donc pas partie des travaux d'assainissement, mais étaient en fait des travaux de destruction?

BrowserPreview_tmp.jpg

Les visiteurs du cimetière se posent des questions légitimes sur la destination des monuments qui se trouvaient sur ces caveaux et sur l'entreposage des restes qui ont été déterrés.

Commentaires

  • Monsieur Xhonneux écrit n'importe quoi.

    1)
    oui, il y a encore beaucoup de travail au cimetière de FLC, mais les photos de monsieur Xhonneux ne sont plus actuelles. En fait ce travail se fait comme prévu depuis cette semaine. J'ai été au cimetière ce matin et j'ai vu qu'il y avait déjà une grande différence avec ce que Monsieur distribue comme journaliste- homme politique-critiqueur-de-tout.

    2)
    la deuxième photo est nettement anti-datée. Sur ces tombes nous avons déjà mis une petite couche en pierre depuis plusieurs jours.

    3)
    beaucoup de visiteurs du cimetière nous félicitent aussi et disent donc le contraire de monsieur Xhonneux. Ils sont contents que ce cimetière ouvert par le bourgmestre Steenebruggen, un prédecesseur de mon grand-père, soit conservé au même endroit en faisant des places libres.

    Comme le disait qq en français: "vous savez pour quel parti je vote, mais je suis très content qu'après de longues années sans nous écouter et contrairement à ce qu'on pensait, vous faites ce qu'on souhaitait déjà il y a vingt ans". Je me suis excusé, mais il me montrait que le cimtière est devenu plus vert, plus agréable, plus attirant. Nous y mettrons encore un banc car un cimetière est souvent devenu une place de rencontre.

    4)
    Monsieur Xhonneux oublie que des travaux ont souvent besoin de beaucoup temps pur voir le résultat final. Regardez p.e. nos cimetières de Teuven et de FSM (aujourd'hui encore nous avons reçu des félicitations d'une dame de Visé mais originaire de FSM).

    5)
    Le "grand cru" de monsieur Xhonneux est enfin le fait qu'il se protège derrières le dos de visiteurs pour mener sa politique destructive.

    a) concernant les monuments: tout le monde, toute famille a eu l'occasion de réagir pendant plus d'un an et demi (avec dans cette période deux fois la Toussaint) . Nous avons tenu compte des gens qui voulaient conserver la tombe de leur défunt et qui ont repris une nouvelle concession. Des autres il n'y a eu AUCUNE plainte!!

    b) suivant monsieur Xhonneux des visiteurs se posent des "questions légitimes sur l'entreposage des restes qui ont été déterrés".

    Monsieur Xhonneux, soyez enfin honnête, vous savez aussi bien que moi qu'il n'y a pas encore de restes déterrées. Tous les défunts se trouvent encore dans leur tombe. Ces travaux se font à partir du 14 novembre. L'enlèvement des pierres a été faite par nos propres services et non-pas par une firme exterieure!

  • Les deux photos publiées dans l'article ont été prises le 12 octobre 2015.

    Nous ne rencontrons sans doute pas les mêmes personnes sur les cimetières, car celles avec qui j'ai eu l'occasion de parler me disent autre chose.

    Si les ouvriers communaux ont simplement enlevé la rangée de tombes (voir photo ci-dessus), je souhaite "bonne chance" à l'entreprise qui devra récupérer les "restes des défunts".

    Si les travaux sur le cimetière de Rémersdael sont terminés, je n'ai pas encore pu y voir l'ossuaire prévu.

  • Toutes les places ont été marquées. Quand tu me dis que les photos datent du 12 octobre, je comprends les photos. Mais on était dans la période des premiers travaux et là il y avait naturellement un peu de "désordre". Il faudrait que tu recontactes ses personnes maintenant et que tu leur demandes leur avis depuis quelques jours. Moi, je n'ai reçu que des félicitations et certainement aussi de francophones. Aujourd'hui quand je ramassais les derniers déchets des nettoyages avec un ouvrier communal, nous avons même reçu des grands mercis dans les deux langues. Crois-moi Jean-Louis que j'étais fier, mais que pensais aussi à ton article que j'ai proposé qu'on le lise.

Les commentaires sont fermés.