Bérénice, Stéphanie, Hélène, Annette et Marina... pour résumer le conseil communal du 26 novembre 2015

Les 4 premiers prénoms, charmants à nos oreilles, sont ceux de 4 dames qui ont été désignées pour devenir policières de la zone de police des Fourons. Dans la version officielle, ils ne sont peut-être pas tous écrits de cette façon, mais nous nous contentons ici de la version orale. Le dernier est celui d'une conseillère de la majorité qui, profitant de l'absence du bourgmestre (qui, malgré les apparences, impose encore un dialogue respectueux), a exprimé sa haine et sa méchanceté: elle ne supporte apparemment pas les questions de l'opposition. 

Le conseil communal du 26 novembre 2015 a commencé par deux questions d'Armel Wynants. Les questions ont été lues par le président du conseil, tandis que le bourgmestre ff. lisait les réponses écrites à l'hôpital par le bourgmestre. Armel s'est ainsi préoccupé de l'absence de passage piétonnier pour les paroissiens de Rémersdael et de la présence insolite d'une boite aux lettres à Schophem. Un citoyen hollandais aurait installé cette boîte aux lettres devant un hangar pour y recevoir les avis mortuaires et le "Parochieblad". 

Après avoir accepté des modifications budgétaires pour le C.P.A.S, le conseil communal a voté (majorité contre opposition) l'achat d'un terrain (principalement en zone agricole) de 1,10 ha pour la somme de 101.063,51 €, en face de la salle du "Kursaal" à Fouron-le-Comte pour en faire un parking.

Une participation financière de 5000 € au projet ECO2 (lutte contre les problèmes de dégagement de carbone par les agriculteurs) a été votée par 13 oui et une abstention.

Capture d’écran 2015-11-30 à 17.22.17.png

La cabine électrique de Veurs avait été construite sur le domaine public. Pour permettre à ORES de la racheter (et de la céder sans doute à INFRAX pour en assurer l'entretien), il a été décidé à l'unanimité de sortir ces 18 m2 du domaine public.

En plus des représentations dans différentes intercommunales, le conseil a aussi voté (9 oui, 4 non, 1 abstention) une modification statutaire pour des raisons fiscales pour Inter-Aqua: pour échapper à l'impôt des sociétés, l'assemblée générale de cette société décidera de ne plus distribuer de bénéfices aux associés.

Infrax demande à la commune de voter un règlement de rétribution. On dit que cela permettra à la commune d'encaisser 5695,45 € par an. Comme cet argent ne tombera pas du ciel, ce seront des contribuables fouronnais qui paieront la note (pour des ouvertures de chaussées, etc.).

Les travaux d'égouttage pour Rémersdael sont prévus pour 2018-2019. une convention avec INFRAX a été approuvée pour en faire l'étude. Ce sont des ingénieurs, a dit le bourgmestre ff., et ils sauront faire remonter l'eau de Sinnich vers le village de Teuven (pour éviter de suivre le lit de la Galoppe).

Alors que le conseil l'approuvait seulement jeudi soir, la population avait déjà reçu jeudi matin une information d'ORES, INTER-ENERGA et du bourgmestre pour annoncer le changement de gestionnaire du réseau de distribution d'électricité. A cette fin, le conseil a aussi décidé de déléguer R. Tomsin et Y. Daems à l'assemblée générale de cette société et d'y proposer la candidature de J. Herens pour le conseil d'administration.

Le conseil s'est terminé en "conseil de police" à huis clos pour désigner 4 nouvelles policières à partir du 1er janvier 2016:

  • Bérénice Van Camp et Ellen Bucovaz seront inspectrices, par mutation de la police fédérale
  • Stefanie Houtackers est engagée à la police des Fourons comme inspecteur spécialisé 
  • Anet De Kegel de la zone de police Tongres-Herstappe est engagée comme inspecteur principal à la zone de police des Fourons.

Commentaires

  • Ne changez pas leurs prénoms svp pour donner un caractète F

Les commentaires sont fermés.