Meuse View, un méga projet immobilier

Le projet imaginé par l’architecte Luc Spits à Hermalle-sous-Argentrau sollicite son permis

À Hermalle, la vue le long de la Meuse devrait être transfigurée. L’architecte visétois Luc Spits ambitionne en effet d’y construire un méga projet immobilier alliant résidence services, logements, bureaux et commerces.

Un méga projet immobilier estimé à 20 millions d’euros devrait voir le jour, d’ici 2020, sur les bords de Meuse de Capture d’écran 2016-06-29 à 07.51.26.pngHermalle-sous-Argenteau. Un projet ambitieux, mais de qualité et à l’architecture osée qui doit être construit de part et d’autre de la rue Preixhe, juste après l’ancien hôtel Mosa. Imaginé par Luc Spits, Meuse View alliera une multitude de fonctions puisqu’on retrouvera une résidence services, des appartements, des bureaux et des commerces. Le tout réparti dans quatre bâtiments et entourés de verdure. Le premier, celui qui se trouvera à côté de l’ancien hôtel, accueillera la résidence services de 50 appartements réservés aux seniors ainsi que 29 garages et huit places de parking extérieures. Le second bâtiment sera composé de 14 appartements, 22 garages et cinq rez-de-chaussée commerciaux. Vingt et une places de parking sont prévues aux abords, notamment pour les clients. Le troisième bâtiment alliera également travail et logements puisqu’il y aura 1.200 m2 de bureaux, 34 appartements, 48 garages et 31 places de parking. Enfin, le dernier immeuble sera composé de 37 appartements, 43 garages et 20 places de parking. Au total, ce sont 142 garages, quatre plateaux de bureaux, 80 emplacements de parking et cinq commerces qui seront aménagés. Mais surtout, ce seront 85 appartements (d’une à trois chambres) qui seront construits. Et si on ajoute les 50 résidence services, ce sont donc entre 200 et 300 personnes qui devraient venir habiter dans un projet qui, il est vrai, est idéalement situé. Car si la proximité avec l’autoroute et les commerces est indéniable, Meuse View sera aussi à un jet de pierre du Trilogiport.

LE TRILOGIPORT ATTIRE

Une plateforme multimodale et les nombreux aménage- ments qui en ont découlé at- tirent les promoteurs immobiliers puisqu’au total, ce sont près de 300 nouveaux logements qui sont en projet aux alentours du Trilogiport. Et si Serge Fillot, bourgmestre ff d’Oupeye, est plus que satisfait de la qualité du projet rentré par Luc Spits et ses associés, il nous confiait en mars dernier être heureux de voir se réaliser autant d’espaces de bureaux, une denrée rare sur sa commune. L’enquête publique a démarré ce lundi et doit se clôturer le 12 juillet. Le dossier peut dès lors être consulté tous les jours ouvrables, sauf le mardi, de 8h30 à 12h30 ainsi que le 4 juillet, de 16 à 20h et ce, au service de l’Urbanisme (rue des Écoles 4, à Haccourt). Une réunion d’information est également organisée ce 30 juin, à 10h30, dans les locaux de l’administration communale. 

AURÉLIE DRION dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 29 juin 2016

Commentaires

  • Il y a 30 ans, c'était une zone inondable, interdiction de construire. Les écolos gardaient cet espace vert, ravissant coin avec chevaux et vaches.
    Mais quand il y a des l'argent, tout est possible..

Les commentaires sont fermés.