Moreau gagne 593.000 € hors bonus

Les auditions de la commission d’enquête Publifin débutent ce lundi. Elle s’est fixé pour objectif de faire rapport au Parlement dans les cinq mois. Elle vise à examiner la transparence et le fonctionnement du groupe Publifin.

Ce lundi 20 février à 14h, la commission entendra le secrétaire général de Nethys, Gil Simon (PS). Mais aussi deux réviseurs de la société, à savoir donc des experts indépendants et impartiaux, qui sont chargés d’examiner et de contrôler les comptes de Publifin.

Mardi, le président de Publifin et de Nethys, André Gilles (PS), ainsi que Georges Pire (MR) et Dominique Drion (CDH), les deux vice-présidents de Nethys, seront sur la sellette. Puis plu- sieurs dizaines d’autres per- sonnes seront convoquées de- vant les députés: dirigeants, élus locaux, député, chefs de cabinet. Pris dans la tempête, Sté- phane Moreau n’est pas encore convoqué. Il s’est cependant ouvert à propos de sa situation dans « L’Écho ».

MOREAU SE CONFIE

Il a notamment divulgué le montant de ses rémunérations: « Je gagne 593.000 euros brut par an de rémunération fixe comme indépendant et j’ai également un incentive éventuel en fonction de réalisation ou non des objectifs de la société. Vous enlevez 55% d’imposition, vous divisez par douze et vous avez mon salaire mensuel exact. » Mais le montant de cet incentive, donc de ce bonus ou de cette prime, n’est pas connu et peut varier d’une année à l’autre. « L’Écho » et « Le Vif » ont estimé, le mois dernier, ses revenus à 960.000 euros brut par an. Plausible? «Cela signifierait un incentive de 400.000 euros par an, soit 60% en plus de sa rémunération annuelle», analyse Étienne de Callataÿ, économiste chez Orcadia. «Mais je ne tombe pas à la renverse en entendant cela. Ça me paraît plausible.» Et sur les taxes à 55%? «Le taux d’imposition, selon le montant des impôts communaux, peut se situer entre 53,5% et 54,5% », reprend Étienne de Callataÿ..

(Information de LA MEUSE du 20 février 2017)

LE BILLET DE TCHANTCHÈS

Il gagne 593.000€/an et il ne dépense rien ?

Capture d’écran 2017-02-18 à 08.03.26.pngHé ben, Nanesse et moi, on esteu on pô soufflé, hein valèt, quand on a lu l’interview de nosse Stéphane d’Ans ce W-E dans une gazette de la capitale. Figure-toi qu’il avoue toucher 593.000 € bruts par an, mais qu’il ne dépense quasi rien.

Le pauvre vit dans un petit appartement et ses gains ne lui servent qu’à s’assurer une « sécurité financière » qu’il n’a pas connue durant son enfance. Alors, on a fait un petit calcul et, si on estime qu’il gagne ça depuis 10 ans seulement, ça fait tout de même cinq millions d’euros, hein valèt. De quoi se mettre à l’abri pour plusieurs générations. Surtout qu’il n’a ni femme, ni enfant...

Alors moi Stéphane à ta place, je sortirai de cette situation par le haut. Je garde un million de côté (c’est largement suffisant, tu verras). Et les quatre autres, je les donne à une bonne oeuvre. Alors, qu’en penses-tu? 

Les commentaires sont fermés.