Les éoliennes de Mouland encore recalées

La députation permanente du Limbourg a décidé le 18 octobre 2017 de ne pas autoriser la construction de deux éoliennes le long de la E25 à Mouland. Une éolienne n'a pas pu être autorisée en raison de la réglementation en matière de planification et une licence pour une seule éolienne n'est pas possible en raison du principe de regroupement. La Commission provinciale d'autorisation environnementale a émis un avis défavorable unanime. La décision est également conforme à l'avis défavorable des permis d'aménagement du territoire et de l'environnement, du ministère de l'Agriculture et des Pêches et de l'Agence de la route et de la circulation.

Les arguments en faveur de avis défavorables de la part des différentes agences étaient, entre autres, les effets négatifs sur la population de chauves-souris, la mise en œuvre technique défavorable des installations endommageant la structure agricole locale. Le première éolienne étant refusée pour ces raisons, la deuxième ne pouvait être autorisée puisque les éoliennes solitaires ne sont pas tolérées. Diverses objections ont également émergé de la communauté locale lors de l’enquête publique. Ainsi, différents résidents ont craint le bruit et l'ombre portée, les effets négatifs sur la nature et le paysage et, enfin, la dépréciation de leurs maisons.

Cette demande concernait la construction de deux éoliennes d'une hauteur maximale de 100 mètres, d'une hauteur maximale de 145 mètres et d'un diamètre maximal de 90 mètres. En 2015, un permis environnemental a déjà été sollicitée pour l'installation de trois éoliennes au même endroit à Mouland. Cette demande a été refusée en raison de recherches insuffisantes sur l'impact sur les gazoducs voisins et sur les zones Natura2000 de la Région wallonne. On a également constaté à l'époque que la capacité du réseau de distribution moyenne tension était insuffisante pour raccorder les trois turbines.

Les commentaires sont fermés.