Coach et joueurs traités de « sales Wallons » !

Le communautaire s’invite sur les terrains de foot. Le coach francophone d’une équipe flamande dénonce.

Entraîneur d’une équipe limbourgeoise, Alain Savelkoul, ancien entraîneur à Tongres et à Visé, dénonce les insultes racistes dont ses joueurs sont victimes. Les Liégeois Capture d’écran 2019-03-15 à 08.34.13.pngfrancophones du club d’Opheers, juste à côté d’Oreye, reçoivent des insultes comme « sales Wallons » de certains adversaires et arbitres.

Le club de l’Eendracht MechelenBovelingen-Opheers (EMBO) évolue dans le Limbourg, en deuxième division provinciale de football. Il est situé à la frontière linguistique, à quelques kilomètres d’Oreye (Hesbaye). La particularité de cette équipe flamande ? Une large majorité de wallons la composent. L’entraîneur est aussi francophone. Après une préparation intéressante et un départ correct (une défaite, une victoire et un partage, soit quatre points sur neuf), l’EMBO n’enchaîne pas.

Alain Savelkoul dénonce l’attitude du corps arbitral et de certains adversaires : « Le fait qu’on ne soit pas tous flamands a rapidement posé problème. Dès notre quatrième rencontre, on a constaté un changement d’attitude des arbitres. La langue française n’est apparemment pas autorisée sur les terrains limbourgeois... Des matches ont étonnamment basculé en notre défaveur. Plusieurs personnes nous ont dit : “Ici, on parle flamand, pas français.” Même quand le capitaine, Sidi Farssi qui a évolué en première division, s’est exprimé en néerlandais, l’arbitre l’a renvoyé. Pour ses protestations, notre capitaine a écopé de huit semaines de suspension alors qu’il n’a jamais reçu de carton rouge comme professionnel. L’équipe est composée de joueurs d’origines africaines et des insultes à caractère raciste sont également proférées à notre encontre. Les arbitres nous ont plus vite pénalisés que les autres. On a d’ailleurs terminé certaines rencontres à huit contre onze.

Pour leurs interpellations, certains de mes joueurs ont reçu des sanctions disproportionnées. »

Capture d’écran 2019-03-15 à 08.31.32.png

D'un article de JUMA à lire dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 15 mars 2019.

Les commentaires sont fermés.