Volley : l’affiche du week-end en N1 samedi passé

Mortroux recevait Zoersel pour le titre. Balayés durant le premier set, les hommes d’Éric Verstraeten sont ensuite bien revenus dans Capture d’écran 2019-04-04 à 09.21.19.pngle deuxième set, à 24 partout, avant de s’incliner et donc de renoncer au titre puisqu’il ne fallait qu’un point à Zoersel pour le titre. Ce qui est par contre intéressant pour la suite, c’est le gain du troisième set et l’excellent quatrième set des Liégeois qui alignaient alors Remy Desmet, 17 ans et Thibaut Goset à peine plus âgés. « Ils sont le fruit de la politique du club qui s’est toujours voulu un club formateur » expliquait Éric Verstraeten confiant pour la suite. « Zoersel a une équipe en Liga et va donc la sacrifier. On évoque l’arrêt de Gand, on est inquiet pour Menin, que dire en ligue B… on a donc de fortes chances de monter et le club est prêt à assumer ce pari » ajoute-t-il le technicien flamand qui abat à Mortroux un remarquable travail avec des moyens pourtant réduits car à Mortroux on ne paye pas de stars et on mise plutôt sur l’esprit club. Le hall de Fouron-St-Pierre (Note du blogueur: l'école provinciale aurait déménagé de Fouron-le-Comte à Fouron-Saint-Pierre ?) était bondé, la cafétéria prise d’assaut. Le cœur du volley liégeois y palpite vraiment. « Si on monte, plusieurs joueurs ont déjà montré de l’intérêt pour nous rejoindre car ils viennent y chercher une certaine convivialité et surtout une qualité d’entraînement rare », concluait Patrick Dufays, l’homme-orchestre du club.

PHILIPPE HALLEUX dans LA MEUSE BASSE-MEUSE du 4 avril 2019.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel