Décès de Jean-Pierre Grafé

(LA MEUSE du 18 mai 2019)

Ces trois grands liégeois ont soutenu le combat fouronnais.

Mais il faut savoir que Jean-Pierre Grafé est resté fidèle à ses amis fouronnais jusqu’au bout, même s’il le faisait parfois très discrètement.

Jean Gol avait marché en tête d’un cortège à Fouron-le-Comte, mais vite oublié pour former un gouvernement avec Wilfried Martens, alors qu’André Cools n’avait pas hésité à traiter certains fouronnais d’ayatollahs lors d’un premier mai à Liège.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel